Aspects psychologiques de l'observance thérapeutique chez des patients diagnostiqués avec un syndrome d'apnée du sommeil et traités par pression positive continue

par Caroline Poulet

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jeanne Tyrrell.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Psychological aspects of continuous positive airway pressure adherence in patients with a sleep apnea syndrome


  • Résumé

    Le traitement par Pression Positive Continue est le traitement de référence pour les personnes souffrant d'un Syndrome d'Apnées du Sommeil. Néanmoins des études nationales et internationales ont soulevé le problème d'observance de cette forme de thérapie. Depuis quelques années, des études émergent en portant leur intérêt sur la dimension subjective de la maladie du patient afin de prédire l'observance thérapeutique. L'objectif de cette étude est d'explorer certains aspects psychologiques caractérisant les patients au début de la mise en place du traitement par PPC et d'étudier leur rôle dans la prédiction de l'observance du traitement par PPC. Cette recherche est réalisée auprès de 122 patients grenoblois rencontrés lors d'entretiens se déroulant avant qu'ils ne commencent le traitement par PPC et un mois après. Six outils d'évaluation psychologique ont été utilisés afin d'explorer la qualité de vie (SAQLQ), l'état de santé subjectif (NHP, liste de pondération), les troubles de l'humeur (HADS), les croyances (ABS) et les connaissances des patients à propos du SAS et du traitement par PPC (AKT). De manière générale, des différences entre les groupes de patients "non observants" et "observants" sont observées sur les mesures subjectives de santé (6 outils psychologiques) mais pas sur les mesures objectives (IMC, IAH, etc. ). Les patients "observants" ont tendance à reporter plus de plaintes de santé par rapport aux patients "non observants" dans les domaines "réactions émotionnelles" et "isolement social" du NHP. En analysant les différentes variables à l'aide d'un arbre de décision, la dimension "réactions émotionnelles" du NHP a prédit correctement le comportement des patients "observants" dans 86. 6% des cas. De plus, les patients qui ont des croyances ou des attitudes plutôt négatives avant de commencer le traitement par PPC présentent 2. 21 fois plus de risque d'être "non observants". Ces résultats indiquent l'importance d'explorer certains facteurs psychologiques de ces patients SAS avant de débuter le traitement comme piste pour la promotion de la santé. Les facteurs psychologiques tels que les croyances notamment permettent de mieux comprendre leur comportement vis-à-vis du traitement par PPC. Ainsi, il est possible d'identifier les patients qui nécessitent un accompagnement plus soutenu au début du traitement et d'adapter leur prise en charge.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (271 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 202-225

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 205143/2009/32
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.