Libéralisation et restructuration en Algérie : les problèmes de la transition d'une économie rentière

par Elmadina Elghribi

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Ivan Samson.

Soutenue en 2009

à Grenoble 2 .


  • Résumé

    Les prix pétroliers sur les marchés internationaux, ont connu ces dernières décennies, une évolution vertigineuse, ce qui a permis aux pays exportateurs de pétrole de recevoir des revenus assez importants. Ces revenus devraient permettre à leur bénéficiaire d'atteindre les objectifs de croissance économique et de développement. Or, les pays pétroliers ont enregistré des performances économiques très décevantes, et ont même vu le niveau de vie de leur population décliner et même s'effondrer de manière dramatique. Les points de vue afin d’expliquer le paradoxe "revenus pétrolières et mal développement " diffèrent. Certains considèrent les revenus comme rentiers par essence, alors que d'autres privilégient la perspective fonctionnelle, les ressources étant définies comme rentières lorsqu'elles s'inséraient selon une modalité particulière dans l'économie et y exerçaient certains types d'influence. L'Algérie fait parti des pays exportateurs de pétrole. Dès son indépendance, le pays a mis en place une stratégie de valorisation des ressources naturelles et un système de développement basé sur la rente et l'endettement extérieur. Les résultats d'un tel choix n'ont pas fait exception aux autres pays exportateurs : vulnérabilité externe accrue, endettement colossal, institutions perverties, instabilité politique et sociale forte, stagnation voire régression économique généralisée. De tels résultats dramatiques en matière de développement ne sont pas inévitables. Les périodes de boom pétrolier peuvent être bénéfiques. La Norvège (dont la production pétrolière est relativement récente) a pu utiliser les revenus de son pétrole de la Mer du Nord pour se propulser dans les hauteurs du classement des pays les plus développés.

  • Titre traduit

    Liberalization and reorganization in Algeria : problems of transition of economy of rent


  • Résumé

    Oil prices on international markets, have experienced in recent decades, a dizzying evolution, which has enabled oil-exporting countries to receive significant revenues. These revenues should enable the recipient to achieve the goals of economic growth and development. However, the oil-rich countries have recorded very disappointing economic performance, and have even seen the living standards of their population decline and even collapse dramatically. The views to explain the paradox oil revenues and badly development differ. Some consider income as pensioners in essence, while others prefer functional perspective, resources are defined as rent when fit following a particular method in the economy and certain types of exercising influence. Algeria belong to the Petroleum Exporting Countries. Upon independence, the country has developed a strategy for recovery of natural resources and development system based on the annuity and external debt. The results of such a choice were no exception to other exporting countries : increased external vulnerability, colossal debt, perverted institutions, political instability and strong social, economic stagnation and even regression widespread. Such dramatic results in development are not inevitable. The oil boom periods can be beneficial. Norway (whose oil production is relatively recent) was able to use the revenue from its oil from the North Sea to power in the upper ranking of the most developed countries.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (294 f.)
  • Notes : Thèse ne pouvant être reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p. 286-294

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 205141/2009/17
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.