Stabilité et instabilité monétaire : analyse du processus cumulatif de Wicksell en termes de circulation monétaire

par Tchinguiz Chamchiev

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Ramón Tortajada.


  • Résumé

    La thèse est consacrée à l'étude de la stabilité et de l'instabilité des prix monétaires dans le modèle de circulation monétaire de Wicksell. L'analyse de la cohérence interne de ce modèle est effectuée afin de comprendre le raisonnement qui est à la base de la thèse de Wicksell selon laquelle : (i) l'instabilité du niveau des prix est causée par la différence entre le taux d'intérêt naturel et le taux d'intérêt bancaire ; (ii) la stabilité des prix monétaires peut être restaurée par la suppression de l'écart entre ces deux taux. L'étude de ses principaux textes sur la monnaie montre que Wicksell développe un raisonnement complexe en termes de circulation monétaire qui s'articule autour d'une série de modèles de circuit, allant des constructions rudimentaires vers le modèle de circulation sophistiqué du chapitre 9 de l'ouvrage Geldzins und Güterpreise. L'analyse de ce dernier modèle montre qu'il ne peut pas servir de base à la démonstration de la thèse de Wicksell sans le recours à des hypothèses arbitraires. Cependant, le modèle en question, ainsi que l'ensemble des autres modèles de circulation fournis par Wicksell, peuvent être considérés comme un programme de recherche extrêmement fructueux : l'analyse et le développement des intuitions et des modèles de Wicksell permettent de soulever des questions importantes sur la stabilité monétaire, et sur la relation entre la stabilité monétaire et la stabilité financière. Même si les deux dernières décennies peuvent être vues comme celles de la politique monétaire wicksellienne efficace du point de vue de la maîtrise de l'inflation, cette étude montre que les relations entre le taux d'intérêt monétaire et la variation des prix monétaires sont trop complexes pour réduire la politique monétaire au respect mécanique d'une règle simple fondée sur la comparaison des taux d'intérêt naturel et monétaire. L'analyse du processus cumulatif de Wicksell montre que la variation des taux d'intérêt par les autorités monétaires peut provoquer des effets réels et monétaires qui sont susceptibles d’empêcher la réalisation des objectifs de la politique monétaire.

  • Titre traduit

    Monetary Stability and instability : analysis of the cumulative process of Wicksell in terms of monetary circular-flow


  • Résumé

    This thesis concerns the stability and the instability of the price level under the monetary circular-flow model of Wicksell. A logic-based analysis of the internal consistency of this model allows to understand the reasoning the following thesis of Wicksell is based on: (i) the instability of the price level is caused by the gap between the natural rate of interest and the bank rate of interest; (ii) the stability of monetary prices can be restored by the removal of this gap. The study of the main monetary works of Wicksell shows that the author develops a complex analysis in terms of closed monetary circular-flow and builds a set of closed monetary circular-flow models, beginning from rudimentary schemes and ending with the sophisticated model described in Chapter 9 of Geldzins und Güterpreise. The analysis of the latter model shows that it cannot be used as a basis of the thesis of Wicksell without resorting to ad hoc assumptions. Nevertheless, this model, as well as other circular-flow models of Wicksell, could be considered as highly fruitful research program: analysis and expansion of the intuitions and the models of Wicksell allow to formulate important issues about monetary stability and relationship between monetary and financial stabilities. Despite the fact that the two last decades were guided by wicksellian monetary policy and are often seen as successful in terms of inflation control, this study demonstrates that the relationship between the monetary rate of interest and the variation of the price level are too complicated to allow reducing the monetary policy to the simple rule based on the comparison between the natural and the monetary rates of interest. The analysis of the Wicksell’s cumulative process shows that modification of the monetary rate of interest by authorities could trigger real and monetary effects that could prevent achieving of monetary policy goals.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (426 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 399-421

Où se trouve cette thèse\u00a0?