La sécurité de marché et son modèle maritime : entre dynamiques du risque et complexité des parades : les difficultés pour construire la sécurité

par Raphaël Baumler

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Danièle Trauman.

Soutenue le 15-12-2009

à Evry-Val d'Essonne , dans le cadre de EGEE .

Le président du jury était Jean-Charles Cornillou.

Le jury était composé de Catherine Berger-El-Naggar, Bertrand Chassagne, François Lille.

Les rapporteurs étaient Patrick Chaumette, Jean-Yves Trépos.


  • Résumé

    Modèles de développement, capitalisme et industrialisme sont de grandes dynamiques du risque par leur capacité à transformer le social. Au niveau des firmes, l’innovation continue et la concurrence obligent à l’ajustement permanent. Soumises aux propriétaires, les firmes se focalisent sur le risque financier. Les autres risques lui sont subordonnés. Les dynamiques internes du risque évoluent au rythme d’impératifs externes. La compétition justifie réductions de coûts et réorganisations déstabilisantes. La sécurité a pour objectif la limitation des conditions de réalisation des risques. Construction sociale complexe, la sécurité voit localement la fusion d’hommes, d’outils dans une organisation. Globalement, l’enjeu de la sécurité est la maîtrise du niveau de risque et son coût. Comme pour l’armateur du navire, la direction de l’unité possède les clés de la sécurité. Elle arbitre entre les budgets et joue la concurrence entre les territoires. En assurant l’impunité, l’équivalence et la non-discrimination, le droit international garantit une mise en concurrence de tous les États. Avec la Mondialisation, nous entrons dans l’ère de la sécurité de marché. La sécurité est vue comme un facteur de production. Dans la concurrence, les dirigeants l’intègrent dans leurs stratégies, notamment lors des choix d’implantation géographique et des répartitions budgétaires. En sélectionnant les participants, la direction produit une représentation univoque de la sécurité en phase avec ses paradigmes. La rénovation de la sécurité dans les unités productives se joue localement mais aussi globalement en découvrant les complexités des dynamiques du risque et de la construction de la sécurité.

  • Titre traduit

    The safety market and its maritime model : between the dynamics of risks and the defence complexity : the challenges for building safety


  • Résumé

    Models of development, capitalism and industrialism are also big dynamics of risk by their ability altering social world. At the level of firms, innovation and competition requires ongoing adjustment. Subject to their owners, companies focus on financial risk. Other risks are subordinate to the primary target. The dynamics of risk are changing the firm at the rate of external demands. The competition justifies harmful cost reductions and destabilizing re-engineering. The aim of safety is to reduce the uprising conditions of risk. Safety is a complex social building. Locally, safety seems a melt of man and tools within an organization. Overall, control of the safety is a challenge between risk and cost in the unit. Between cost and efficiency, management makes its own choice. As the shipowner and his vessel, the factory management has the keys to safety. It arbitrates between budgets and plays competition between territories. Ensuring impunity, equivalence and non-discrimination, international law guarantees competition between all States and flags. With globalization, we entered the era of the safety market. Safety is one of the production factors in global competition. Business leaders incorporate it into their overall strategies. With this factor in mind they choose their factories geographical location but also the allocation of budgets inside the firm. In selecting safety participants, the Executive create a unique picture of what safety is that corresponds to their paradigms. The rebuilding of safety in production units is played locally but also globally and by discovering the complexities of the dynamics of risk and the way of building safety.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : Pagination multiple
  • Annexes : Bibliogr. p. 496-513

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 338.895 BAU sec
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T2009BAUM
  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.