Monocristaux YVO4:Ln à l’échelle nanométrique : Mécanismes de fluorescence et « upconversion »

par Geneviève Mialon

Thèse de doctorat en Sciences des matériaux

Sous la direction de Thierry Gacoin et de Jean-Pierre Boilot.

Soutenue en 2009

à Palaiseau, Ecole polytechnique .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce résumé ne se trouve pas dans la thèse elle-même mais sur la plateforme de thèses en ligne Pastel : "Les nanoparticules d’oxydes dopés par des lanthanides sont d’un intérêt particulier pour leur luminescence propre à la nature des ions dopants et non à la taille du matériau. La voie colloïdale est souvent la méthode la mieux adaptée pour obtenir des objets nanométriques, individualisés, bien cristallisés et dispersables dans un milieu donné avec une fluorescence optimisée. Toutefois, elle reste difficile à réaliser pour ces matériaux de température de cristallisation élevée et conduit à des nanocristaux dont les propriétés physiques sont généralement altérées par les défauts cristallins. Ce travail de thèse a ainsi été consacré à l’élaboration de nanoparticules YVO4:Ln parfaitement monocristallines et à l’étude de leurs propriétés optiques. Les nanocristaux formés sont issus d’une synthèse colloïdale suivie d’un traitement thermique dans une matrice de silice mésoporeuse. Les particules obtenues sont monocristallines, nanométriques (40 nm) et stables dans l’eau. Les spectres de luminescence des particules YVO4:Ln sont semblables à ceux des matériaux microniques. Avec un dopage par Eu3+, les rendements de luminescence atteignent 40%. Cette valeur, plus faible que pour le massif (68%), s’explique par la limitation induite par un indice de réfraction plus faible que dans le monocristal massif. Avec un codopage par Yb3+ et Er3+, le phénomène d’upconversion a été observé et étudié pour la 1ère fois en solution aqueuse. Ces nanoparticules sont des convertisseurs relativement efficaces de photons infrarouges en photons visibles. Les particules YVO4:Eu ont par ailleurs été fonctionnalisées pour être utilisées comme sondes biologiques".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 168 p.)
  • Annexes : Références bibliographiques en bas de pages

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École polytechnique. Bibliothèque Centrale.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.