Etude critique des phénomènes de syncrétisme religieux dans le Cambodge Angkorien

par Julia Estève

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Gerdi Gerschheimer.


  • Résumé

    La religion du Cambodge angkorien (IXe au XIVe siècle de n. è. ) est présentée, de façon récurrente et quasi institu¬tion¬nelle, sous les traits d’un « syncrétisme » entre les diverses composantes religieuses que sont le brahmanisme, le bouddhisme et une religion autoch¬tone. La présente recherche, menée à partir du corpus d’inscriptions sanskrites et khmères, seuls documents historiques du Cambodge ancien, a pour but d’interroger cet état de fait, et, notamment, le fondement de la démarche ainsi mise en œuvre. En effet, les éléments qu’elles contiennent ne se laissent que difficilement appréhender par une telle définition. Il est, de ce fait, nécessaire de s’interroger sur les modalités des relations que ces diverses composantes religieuses entretiennent, base nécessaire au fondement de l’utilisation du terme de « syncrétisme » ou à son abandon. En menant une étude archéologique du concept de syncrétisme comme outil épistémologique appliqué aux religions orientales, enrichie des recherches conduites par diverses disciplines sur cette même thématique, l’objectif de ce travail est, par la conjonction d’une réflexion théorique et d’une analyse des sources textuelles, d’éclairer la religion du Cambodge angkorien et des concepts les plus à même de l’appréhender.

  • Titre traduit

    ˜A œcritical study of the phenomena of religious syncretism in Angkor Cambodia


  • Résumé

    The religion of Angkor Cambodia (IXth to XIVth century C. E. ) is presented, in a recurrent, quasi-institutionalised manner, as a “syncretism” of various religious components: Brahmanism, Buddhism and indigenous religions. This work, based on the body of Sanskrit and Khmer inscriptions – the only historical documents of ancient Cambodia –, aims to question this situation and in particular, the justification of the research methodologies employed in this context. The inscriptions’ components do not correspond to the accepted definition of syncretism. It is therefore necessary to question them once more, in order to provide the essential basis to the justification of the usage of the term and its satisfactory application, or, if needed, its rejection. We will attempt, through a combination of a historiographical study enriched by research carried out by various disciplines on the subject, and an analysis of textual sources, to shed light upon the religion of Angkor Cambodia and the concepts best suited to its understanding.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (644 f.)
  • Annexes : Bibliogr. vol. 2, f. 587-632

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 09.14 (1-2)
  • Bibliothèque : Ecole française d'Extrême-Orient. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : QU 7902
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.