Protestantisme, républicanisme et laïcité chez les réformés de la Drôme, du Ralliement de 1892 au Front populaire

par Jean-Paul Augier

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Jean Baubérot.

Soutenue en 2009

à Paris, EPHE .


  • Résumé

    Troisième groupe protestant du sud-est de la France, les reformes drômois ont une forte identité culturelle liée à l'histoire. Malgré leur pluralité théologique, ils sont vus par leurs adversaires comme une communauté homogène et solidaire. Victimes d'une campagne antiprotestante à la fin du XIXe siècle et au début du siècle suivant, les réformés sont accusés d'être des agents des ennemis de la France et de confisquer le pouvoir politique et administratif au détriment de la majorité catholique. Associé à l'antisémitisme, l'anti protestantisme n'en a pas la même force et s'affaiblit après les virulentes attaques aux élections de 1902. De leur côté, les réformés drômois cultivent un anticléricalisme sans complexe qui les associe aux républicains. Cette connivence s'effrite avec l'influence de plus en plus importante des libres penseurs au sein du parti radical. Les polémiques entre ces derniers et les protestants ne remettent pas en cause le choix républicain des réformés drômois. Mais ils militent pour une séparation des Eglises et de l'Etat qui soit respectueuse de la liberté religieuse, et deviennent par la suite des gardiens vigilants de la laïcité. L'Union sacrée permet de relativiser les anciennes oppositions entre familles de pensée, sans faire disparaître les polémiques. Malgré un affaiblissement démographique, la minorité réformée garde sa différence culturelle. Secoués par un réveil, les réformés continuent de s'affirmer politiquement à gauche jusqu'à la victoire du Front populaire.

  • Titre traduit

    Protestantism, Republicanism, Secularism among the Protestants from the Drome, from the 1892 Rallying to the 1936 Popular Front


  • Résumé

    The Protestants from the Drome are the third most numerous group in the South East of France. Due to historical circumstances, they have a strong cultural identity. Despite their theological diversity, their opponents consider them as a homogenous group showing solidarity. Between the end of the nineteenth century and the beginning of the twentieth century, they became the victims of an Anti-Protestant campaign. They were accused of being France’s enemy agents and of stealing administrative and political power from the Roman Catholic majority. The anti-protestant sentiment was often associated with anti-semitism. However it was not as strong and it tended to become weaker after the virulent attacks at the 1902 elections. On the other hand, the Protestants from the Drome evinced fierce anti-clericalism and were thereby identified with the Republicans. The connivance declined given the greater influence of the freethinkers within the Radical Party. The controversies between the latter and the Protestants did not jeopardise the support mustered around the Republicans. Nevertheless they advocated the separation between Church and State and the respect of religious freedom. Then they became the vigils of secularity (laïcité). The sacred union allowed to put former oppositions between the different schools of thought into perspective but did not eliminate the controversies. In spite of a population decrease, the Protestant minority kept their cultural difference. Shaken by an awakening, they took a firm stand left-wing until the victory of the Popular Front.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Éditions Ampelos à [Maisons-Laffitte]

Une passion républicaine : protestantisme, républicanisme et laïcité dans la Drôme, 1892-1918


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (490 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 463-484

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Faculté de théologie protestante. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TT 2009.62014-AUG
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 09.4

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Éditions Ampelos à [Maisons-Laffitte]

Informations

  • Sous le titre : Une passion républicaine : protestantisme, républicanisme et laïcité dans la Drôme, 1892-1918
  • Détails : 1 vol. (VIII-593 p.)
  • ISBN : 978-2-35618-074-2
  • Annexes : Bibliogr. p. 575-589. Index.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.