Elettra e Oreste nel teatro del Novecento

par Giuliani Silvia

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Jacques Le Rider.

  • Titre traduit

    Electre et Oreste dans le théâtre du XXe siècle


  • Résumé

    Ce travail de recherche vise à prendre en examen une partie du macrotext théâtral qui s'est formé au cours du XXe siècle sur la base des tragédies grecques qui présentent l'histoire des descendants des Atrides, Electre et Oreste. Ces oeuvres (Orestie d'Eschyle, Electre de Sophocle et d'Euripide) ont stimulé pendant les siècles de nombreux remaniements et ont constitué un défi erméneutique toujours nouveau pour ceux qui désirent se rapprocher de ces textes. Pendant le XXe siècle, un grand nombre d'intellectuels (Hofmannsthal, Sartre, Yourcenar, Pasolini) se sont confrontés avec ces oeuvres. Ces tentatives ont fourni un exemple de réception d'un texte classique à nos jours et de la façon dont les caractères universels de certaines oeuvres peuvent rendre celles-ci un réceptacle d'idées toujours nouvelles, chères à l'imagination de plus différentes auteurs et pertinentes au contexte socio-culturel dans lequel ces derniers se situent. Cette thèse ne relève pas de la psychanalyse, ni de l'anthropologie ou du mythe, mais concerne précisement la critique littéraire et se fonde sur une approche intertextuelle aux oeuvres considérées. Si l'on peut se référer au mythe, c'est seulement en envisageant l'expression de "mythe littéraire" qui dénote un noyau culturel constitué par les textes qui naissent d'un modèle commun, selon des "parcours génétiques" liés au monde de la création littéraire. En motivant les variantes par rapport à l'hypotexte, on espère contribuer à une analyse efficace et respectueuse des oeuvres appartenant aux codes axiologiques des cultures qui l'ont créées, mais qui ne sont pas tout à fait explicables en dehors du modèle

  • Titre traduit

    Electra and Orestes in the theater of th twentieth century


  • Résumé

    This research proposes an analysis of the european macro-text of theatre, which began in the 20th century and whoch deals with the deeds of the Atrides' descendants, in particular Electra and Oreste, as well as they ahve been presented in the rewriting of the three Greek playwrights. Works like Oresteia by Aeschylus and Electra by Sophocles and by Euripides have encouraged several rewritings during the centuries and they have always represented a new challenge of interpretation for the writers who tried to deal with them. During the last century some authors like Hoffmansthal, Sartre, Yourcenar, Pasolini, and so on, coped with this tradition, offering an example of the reception of a classical text in a modern age. In this way, they showed how the universal aspects of some works may convey new ideas, which the different authors were very fond of and which were related to the socio-cultural context where they lived. Research is not associated with myth, anthropology and psychoanalysis, but its concerns literary criticism and it is based on an inter-textual approach to the analyzed works. If we want to mention "myth", we can only refer to literary myth: it indicates a cultural core made of all texts which grow up from a common model according to some "genetic paths" related to literary creation. By highlighting and motivating, the differences from a hypo-text,we hope to contribute to a helpful and effective reading of some works, considered as part of the axiological codes of the cultures which produced them, but which could not be explained without considering the model which inspired and influenced them

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (325 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 310-324. Notes bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 369
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.