Caractérisation d'une nouvelle voie de differenciation ostéoclastique : implication en rhumatologie

par Anne Gallois

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Pierre Jurdic.

Soutenue en 2009

à Lyon, École normale supérieure (sciences) , en partenariat avec Laboratoire UMR 5242 CNRS/INRA/UCB/ENS (laboratoire) .


  • Résumé

    Les ostéoclastes sont des cellules multinucléées qui ont pour fonction la résorption du tissu osseux, ils agissent de pair avec les ostéoblastes responsables de la synthèse osseuse, afin d'assurer le renouvellement de l'os ancien devenu mécaniquement et métaboliquement moins performant; les cellules dentritiques quant à elles, sont des cellules du système immunitaire, qui permettent l'initiation de la réponse immune et le maintien de la tolérance. Alors que la différenciation ostéoclastique est classiquement obtenue à partir de monocytes, le groupe de P. Jurdic -en collaboration avec l'équipe de Chantal Rabourdin (INSERM U851)- a été le premier à montrer la capacité originale des cellules dentritiques humaines à se transdifférencier en ostéoclastes fonctionnels résorbant l'os, en présence des cytokines M-CSF et de RANKL. Ce travail a également permis de montrer que cette nouvelle voie de différenciation ostéoclastique à partir de cellules dentritiques -contrairement à la différenciation classique à partir de monocytes- était potentialisée par la présence de fluide synovial a-cellulaire de patients atteints de polyarthrite rhumatoïde.

  • Titre traduit

    Characterization of a new osteoclast differentiation pathway : involvment in rheumatology


  • Résumé

    Osteoclasts are multinucleated cells whose function is to resorb bone tissue. They work in conjunction with the osteoblasts responsible for bone formation, to ensure the renewal of old bone become mechanically and metabolically less efficient. Dentritic cells are cells of the immune system responsible for initiating immune responses and maintaining self tolerance. While osteoclast differentiation is classically derived from monocytes, the group of P. Jurdic -in collaboration with the team of Chantal Rabourdin Combe (INSERM U851)- was the first to show the original capacity of human dentritic cells to transdifferentiate into functional osteoclasts in the presence of cytokines M-CSF and RANKL. This work also showed that this new way of osteoclast differentiation from dentritic cells, unlike the classical differentiation pathway from monocytes, was potentiated by the presence of synovial fluid cell of patients with rheumatoid arthitis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (256 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.233-256

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot Sciences (Lyon).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot Sciences (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 7834
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.