Développement de méthodes statistiques et probabilistes en corrosion par piqûres pour l’estimation de la profondeur maximale : application à l’aluminium A5

par Adil Jarrah

Thèse de doctorat en Mécanique et matériaux

Sous la direction de Alain Iost et de Jean-Marie Nianga.

Soutenue en 2009

à Paris, ENSAM , en partenariat avec Arts et Métiers ParisTech. Centre d'enseignement et de recherche (Paris) (autre partenaire) .


  • Résumé

    La corrosion par piqûres est l'une des formes de corrosion les plus répandues. Elle touche tous les matériaux et se place dans un contexte économique très important. Elle peut se manifester à des endroits spécifiques de la structure et mener à sa détérioration en particulier en présence de sollicitations mécaniques. L’aspect stochastique du phénomène a conduit au développement de méthodes statistiques pour le caractériser. Cette caractérisation est souvent faite via l’estimation de la profondeur maximale des piqûres afin d’évaluer le risque de perforation de la structure. Pour cela, la méthode de Gumbel est l’approche la plus utilisée. L’objectif de ce travail est de revenir sur la vérification des conditions d’application de cette méthode notamment l’indépendance et de la comparer avec les autres approches basées sur la loi des valeurs extrêmes généralisée et la loi de dépassement de seuil. La condition d’indépendance est vérifiée à l’aide des processus spatiaux. Une adaptation de l’analyse spectrale en corrosion par piqûres est aussi proposée. La comparaison entre les approches est basée sur des simulations numériques dont les paramètres sont issus de l’expérimentation.

  • Titre traduit

    Development of statistical method to expect extreme values : Application to pitting corrosion of aluminum A5


  • Résumé

    Pitting corrosion is one of the most prevalent forms of corrosion. It affects all materials and takes place in a very important economic context. Pits can manifest locally over the structure and leads to its deterioration particularly in the presence of mechanical solicitations. The stochastic aspect of the phenomenon led to the development of statistical methods in order to characterize it. This characterization is often done through the estimation of maximum pit depth in the aim to assess the risk of perforation. For this aim, the method of Gumbel is often used. The objective of this work is to check the conditions of application of this method notably the independence and compare it with the approaches based on law of generalized extreme values and the peak over threshold. The condition of independence is verified using spatial process. An adaptation of the spectral analysis in the context of pitting corrosion is also proposed. The comparison between the approaches is based on numerical simulations which the parameters come from the experimentation

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Développement de méthodes statistiques et probabilistes en corrosion par piqûres pour l’estimation de la profondeur maximale : application à l’aluminium A5

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (146 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 141-146

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Arts et Métiers ParisTech. Centre d'enseignement et de recherche. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.