Modélisation expérimentale et numérique des effets induits par la rectification : Application à la rectification haute productivité

par Alexandre Brosse

Thèse de doctorat en Matériaux et procédés

Sous la direction de Jean-Michel Bergheau.

  • Titre traduit

    Experimental and numerical modelling of effects induced by the grinding process. Application to the high efficiency deep grinding process


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La rectification est un procédé de fabrication indispensable à la réalisation de pièces de qualité. Cependant, plusieurs endommagements (brûlures, fissures,…) générés par le contact de la meule sur la pièce usinée peuvent apparaître. Dans un souci d’optimiser ou d’améliorer la productivité du procédé de rectification, la mesure, la compréhension et la prédiction de ces phénomènes sont alors nécessaires. Dans ces travaux, l’utilisation de techniques actuelles comme la mesure de température par thermographie ou de contraintes résiduelles par diffraction des rayons X a permis de déterminer de nouveaux modèles expérimentaux. La prédiction des endommagements passe ensuite par la simulation par éléments finis du procédé avec prise en compte des transformations métallurgiques. Face aux différents chargements thermodynamiques présents au niveau du contact entre meule et pièce, une approche globale est utilisée couplée avec une méthode inverse sur les résultats expérimentaux.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (176 p.)
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure des mines. Centre de documentation et d'information.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 671.3d BRO
  • Bibliothèque : Ecole nationale d'ingénieurs. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 621.9 (043.2) BRO
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.