Loi et culture en pays aborigènes : anthropologie des réseaux autochtones du Kimberley, nord-ouest de l'Australie

par Martin Préaud

Thèse de doctorat en Ethnologie et anthropologie sociale

Sous la direction de Barbara Glowczewski et de Rosita Henry.

Soutenue en 2009

à Paris, EHESS en cotutelle avec Townsville, James Cook University .


  • Résumé

    Cette thèse examine les singularités revendiquées par les autochtones du kimberley (nord-ouest de l'Australie) au travers de l'étude ethnographique des modes d'organisation et de représentations aborigènes menée entre 2005 et 2007 avec le Centre de la Loi et de la Culture Aborigènes du Kimberley (KALACC). L'analyse porte sur les pratiques autochtones contemporaines de représentation culturelle et d'action politique et cherche à comprendre d'un point de vue anthropologique la dynamique et la pertinence, tant politique que culturelle, de la différence entre Aborigènes et non-Aborigènes. A travers un dialogue critique avec le concept autochtone de "Loi et Culture" et se fondant sur une perspective à la fois locale et régionale, la thèse apporte des descriptions à différentes échelles du champ relationnel d'interdépendance liant les autochtones du Kimberley à l'Etat australien. Les constructions historiques et expérientielles des Pays autochtones, les logiques culturelles de la pratique rituelle et politique des Aborigènes du Kimberley, les processus par lesquels ils ont indigénisé la modernité australienne ainsi que leurs modèles de développement durable sont successivement examinés afin de saisir de manière performative l'articulation par les autochtones de leurs subjectivités, de leurs identités et de leur agentivité politique. Divers modèles (dialogue interculturel, singularités ontologiques) sont discutés à partir des concepts aborigènes de Loi et Culture et de Pays afin de définir les singularités autochtones en dehors de tout essentialisme et par là même reformuler les notions de culture, d'identité, d'oralité, et de territoire

  • Titre traduit

    Country, law and culture : anthropology of indigenous networks from the Kimberley


  • Résumé

    This thesis concerns Indigenous agency, socio-political and cultural systems, and their reproduction by means of performances within the contemporary Australian stat. It examines the cultural politics of indigeneity developed by Kimberley Aboriginal people through their representative organisations. It presents an ethnographic study of Indigenous modes or representation and organisation based on fieldwork carried out with the Kimberley Law and Culture Centre, a grass-roots Indigenous regional organisation, between 2005 and 2007. This study aims at providing an anthropological understanding of the continuing cultural and political salience of the difference between Aboriginal people and Kartiyas, and gives particular attention to contemporary Indigenous practices of cultural representation and political action. Engaging with the concept and practice of Law and Culture, developing a relational approach, and using a multi-scale perspective, the thesis provides with ethnographic accounts of the relational field of interdependencies between the Australian State and Kimberley Indigenous people. Experiential and historical constructions of Country, cultural logics of Indigenous ritual and political agency, processes of indigeneisation of the Australian modernity and current models of Indigenous sustainable development in the Kimberley are successively examined in order to allow for a processual and performative understanding of Indigenous articulations of their subjectivity, agency and identity in Australia.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Loi et culture en pays aborigènes : anthropologie des réseaux autochtones du Kimberley, nord-ouest de l'Australie

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (540 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 442-487

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH 395
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12098
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.