Costruire la citta : religione civile e mito di Roma nell'Italia post-unitaria (1870-1921)

par Roberto Calabria

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et ethnologie

Sous la direction de Daniel Fabre et de Marcello Massenzio.

Soutenue en 2009

à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Università degli studi di Roma "Tor Vergata" .

  • Titre traduit

    Construire la ville : religion civile et mythe de Rome dans l'Italie post-unitaire (1870-1921)


  • Résumé

    "Que pensez-vous faire avec Rome? Cela nous inquiète tous. A Rome on ne peut pas y être sans avoir des intentions cosmopolites". Cette question, posée par l'historien allemand Thedodor Mommsen au ministre des finances Quintino Sella, explique bien les objectifs et les contenus de mon travail de recherche: analyser l'opération réalisée dans l'Italie libérale de 1870 (année de la brèche de la Porta Pia) à 1921 (année du rite du soldat inconnu) sur la réalité historique et sur le mythe de Rome, dans le cadre de la tentative de construction d'une religion civile pour l'Italie unifiée. Au centre de la'analyse les manifestations publiques liées à la représentation du pouvoir, les monuments, les politiques urbanistiques qui dessinèrent le visage de la nouvelle capitale en relation aux histoires et aux mémoires universelles évoquées par la ville éternelle: que ce soit celles liées à la Rome Chrétienne - par rapport à laquelle, suite à la fin du pouvoir temporel, il s'était déterminé un rapport de compétition politique et symbolique - ou celles en relation avec la Rome antique.

  • Titre traduit

    Building a town : the civil religion and the myth of Rome in Italy after national unification (1870-1921)


  • Résumé

    "What would you do with Rome? This problem worries all of us. It's not possible to stay in Rome without having cosmopolitan purposes". That was the question the German historian Theodor Mommsen asked the Italian minister of the Exchequer Quintino Sella. This question explains very well the objectives and subjects of my research work, analysing the historical reality and the myth of Rome as an operation put into practice by the ruling class. The operation was related to the construction of a civil religion in Italy after the national unification from 1870 (the Breccia di Porta Pia's year) to 1921 (the Unknown Soldier Rite's year). The object of the analysis concerns public manifestations related to the representations of political power, monuments and town-planning politics, which have designed the appearance of a nex capital. This appearance was born through a comparison between universal histories and memories evoked by Eternal town, both connected to Christianity and Antiquity. After the temporal power's fallan, the new capital have had a relation of political and symbolical competition with the old Pope's town.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (161 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 153-158

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH 370
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.