Les Italiens de la Villette : tendances et résistance à l'intégration durant l'entre-deux-guerres et la Seconde Guerre mondiale : une exploitation systématique des sources statistiques disponibles.

par Kyung-Il Lee

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Maurice Aymard.

Soutenue en 2009

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette thèse a tenté d’analyser les changements intervenant dans la communauté italienne de La Villette entre le début des années 1930, moment où s’affaiblit l’afflux de l’immigration italienne, et les lendemains de la Seconde Guerre mondiale. Nous avons essayé de reconstituer quel avait été le processus du renouvellement des membres, d’un recensement à l’autre au cours de trois recensements, en retraçant quels avaient été les déplacements à l’échelle des individus. Grâce à ce travail, nous avons pu caractériser le déroulement du processus de stabilisation des Italiens tout au long de cette période. Il nous a été possible, par l’analyse des rapports constatables entre les déplacements des individus et les caractéristiques de ces individus, de discerner en quoi ces caractéristiques influaient sur les déplacements et vice versa, à l’échelle de la communauté. En effet, ce sont tout aussi bien les déplacements que l’évolution dans les caractéristiques de ces individus qui sont explicables a l’échelle de la communauté si l’on met en rapport expériences pré-migratoire et post-migratoire à cette échelle. Ainsi, nous pouvons constater, de façon synthétique, quels sont les divers aspects de la stabilisation et de l’intégration qui s’opérèrent alors, en mettant en rapport dans l’étude de cette communauté écart qualitatif d’un côté et rapport quantitatif de l’autre, entre les échelles individuelle et collective. Cette recherche locale suggère aussi quelques hypothèses qui peuvent valoir pour l’échelle nationale concernant la diminution de l’effectif italien pendant la Seconde Guerre mondiale, vu qu’à La Villette le nombre des retours en Italie apparait remarquablement élevé.

  • Titre traduit

    The Italians of La Villette : tendencies and resistance to the integration during the interwarperiod and the Second World War : a systematic exploitation of the available statistics sources


  • Résumé

    This dissertation has analyzed the changes that took place in the Italian community of La Villette between the beginning of 1930, when the flow of the Italian immigration grew weaker, and the days which followed the Second World War. We have tried to reconstitute what the process of the replacement of members had been, from one census to the other over three census, tracing back what were the displacements at the scale of the individuals. Thanks to this work, we become able to characterize the development of the process of stabilization of the Italians through this period. It was then possible for us, by an analysis of the observable relations between the displacements of the individuals and the characteristics of these individuals, to discern what kind of influence these characteristics had on the displacements and vice versa, at the scale of the whole community. In fact, this is the displacements as well as the evolution of the characteristics of these individuals that could be then explained at the scale of the community, if we put them in touch with the pre-experiences and the post-experiences at this scale. Thus, we were able to observe, in a systematic way, what were the various aspects of the stabilization and the integration which took then place, by relating in the study of this community qualitative difference on the one hand and quantitative relation on the other. This local study also suggests certain hypothesis which can have a value at the national scale with regard to the diminution of the number of the Italians during the Second World War, taking account the fact that the number of the returns to Italy appears, at La Villette, very outstanding.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (952 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.924-952. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2009-177

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.