La théorie argumentative du raisonnement

par Hugo Mercier

Thèse de doctorat en Sciences cognitives

Sous la direction de Dan Sperber.

Soutenue en 2009

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Habituellement, le raisonnement est conçu comme un mécanisme permettant d'améliorer la qualité de nos connaissances, d'en acquérir de nouvelles, ou de prendre de meilleures décisions. L'objet de cette thèse est de défendre une autre théorie du raisonnement selon laquelle il a pour fonction d'évaluer des raisons afin de déterminer si elles feront de bons arguments, ou pour juger de la qualité d'un argument qui nous est présenté. En d'autres termes, la fonction du raisonnement est argumentative. Après avoir présenté un argument défendant la plausibilité évolutionniste de cette théorie, des conséquences en sont tirées pour le fonctionnement du raisonnement. Ces prédictions sont ensuite évaluées à l'aune de la littérature en psychologie du raisonnement, psychologie sociale et psychologie de la prise de décision. Le premier argument concerne les performances du raisonnement, qui sont bien supérieures en contexte argumentatif qu'en contexte abstrait. Le raisonnement montre également un fort biais de confirmation, ce qui est normal pour une capacité argumentative, mais étrange pour une vision classique du raisonnement. Le raisonnement est souvent utilisé uniquement pour justifier une croyance déjà établie. Il peut alors avoir des conséquences épistémiques fâcheuses (persévérance ou polarisation des croyances) achetées au prix de la possibilité de se justifier. Finalement, lorsque le raisonnement guide nos choix, il nous oriente vers une option facile à justifier plutôt que vers une meilleure solution.

  • Titre traduit

    The argumentative theory of reasoning


  • Résumé

    Reasoning is usually considered as a mechanism that works to better the quality of our beliefs, to acquire new beliefs or to make better decisions The aim of this dissertation is to defend another theory of reasoning according to which the function of reasoning is to evaluate reasons so as to determine if they will be good arguments or to evaluate the quality of arguments aimed at persuading us. The function of reasoning is then argumentative. After defending the evolutionary plausibility of this hypothesis, some consequences are drawn regarding the workings of reasoning. These predictions are then evaluated using the literature in the psychology of reasoning, social psychology, and the psychology of decision making. The first argument regards the performances of reasoning. Reasoning is much more efficient in argumentative than in abstract contexts. Reasoning also displays a large confirmation bias, which is to be expected of an argumentative ability but which is surprising for the standard views. Reasoning is often used to justify an already established belief. This can have hazardous epistemic consequences (belief perseverance or polarization) bought at the price of the possibility to justify oneself. Finally, when reasoning guides our choices, it leads towards an option that is easy to justify instead of a better solution.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

La théorie argumentative du raisonnement

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (376 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 339-376.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2009-174

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.