La sémiologie des rêves dans la littérature en ancien français, XI-XIII siècles : stratégies des non-dits et discours d'insoumission

par Claudine Korall

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Jean-Claude Schmitt.

Soutenue en 2009

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Nous étudions les formes d'expression dont dispose une personne afin d'exprimer ses idées, ses connaissances, sans s'exposer de front à la critique ou au mécontentement de l'autorité et sans renoncer pour autant à parler. Les recherches sur l'énonciation, l'implicite, la conversation et les interactions dans la communication humaine nous ont permis de définir les paramètres d'analyse, à l'aide desquels nous exposons ces mécanismes de dissimulation langagière, tout en déclinant les indices servant à les pister dans un discours écrit ou oral. La démarche de cette thèse fait appel à la sémiologie, aux sciences cognitives, à la linguistique, à l'anthropologie historique, et à l'anthropologie littéraire. Nous nous situons au croisement de ces divers champs de réflexion. Notre démonstration s'appuie sur un corpus de "récits de rêve" médiévaux et plus anciens auxquels nous appliquons ces méthodes neuves. Nous avons choisi des œuvres où se nouent les thèmes qui nous intéressent: l'utilisation de non-dits comme outil de redéfinition de la liberté de parole de l'auteur/locuteur et les relations face à l'autorité. Par ailleurs, le "récit de rêve" en tant que type de narration doit être interprété et s'annonce d'emblée comme agissant sur: plusieurs plans, destinés à de multiples lecteurs et lectures. Rêveurs ou rêveuses (Guillaume d'Angleterre, Arthur, Charlemagne, Yseut, Silence, Clarisse, Uter, Nabuchodonosor, Avimelekh, les héros du Graal), nous revisitons leurs songes, et l'usage qu'en fait l'auteur: la pragmatique du "récit de rêve". Nous observons que l'auteur de ce discours décalé, parole d'insoumission, recouvre sa liberté face à l'autorité en sachant qu'il ne s'est pas tu

  • Titre traduit

    The semiology of dreams ln Old French Literature, XI th –XIII th centuries : strategies of "covert discourse" and discourse of unsubrnissiveness


  • Résumé

    Our study focuses on the means by which a person expresses his ideas or knowledge, without exposing himself to criticism or to the displeasure from authority figures, while still being able to speak out. Researches on "enunciation", "the implicit", the act of conversation and the interactions m human commumcation have guided us to the definition of analytical parameters that enable us to expose the various mechanisms of covert discourse", and expose the "clues" and "hints" that help us to trace them in oral or written discourse,. A methodology of covert discourse. Our approach for this thesis relies on researches in semiology; cognitive science; linguistics; historical and literary anthropology. We operate within and at the crossroads of those fields. We have used these innovative methods to investigate a corpus of medieval and biblical dream tales. The explored texts contain both the themes of our interest: the use of inferences and covert discourse as a tool to redefine one’s freedom of speech, and relations with figures of authority: By its very nature, this narrative type of the "dream tale" calls for interpretation, and is clearly intended to possess multiple meanings addressed to different audiences. Therefore it suits well to the production of covert meanings that the reader or listener is invited to decipher and recompose. We revisited the dream tales of female or male dreamers, and the author's usage of these sequences in his work: the pragmatics of the “dream tale” We observed that the author of this shifted discourse, an utterance of unsubmissiveness, recovers his freedom of speech when facing a figure of authonty by knowing that he did not stay silent

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (513 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 464-498. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2009-140

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.