La Renaissance, l'intelligence connective et l'âge numérique : un nouveau défi pour repenser la formation

par Maria Mapelli

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Yves Hersant et de Umberto Margiotta.

Soutenue en 2009

à Paris, EHESS en cotutelle avec Venise, Università Ca' Foscari Venezia .


  • Résumé

    Le présent travail de recherche retrace les conditions de possibilité des discours sur le virtuel sous un angle spécifique: on reconduit en effet le virtuel à l'image reflétée et par conséquent, à l'image spéculaire et donc au miroir en tant qu'instrument catoptrique qui depuis l'Antiquité, en Occident, a été considéré comme le lieu d'émergence d'images virtuelles. La recherche a donc pour but d'indiquer les premiers éléments d'une généalogie du virtuel qui permette de mettre en évidence la différence entre des ordres de connaissance qui dépendent de la mimesis et des paradigmes théoriques des instruments technologiques et des pratiques qui soient capables, par contre de valoriser par le moyen de la phantasia, la production de simulacres qui ne dépendent pas de modèles transcendants ou préexistants. Toute la première partie de la thèse est consacrée à l'individuation de quelques-unes parmi les conditions de possibilité des discours sur le virtuel et à rendre compte, en particulier, de l'écart par rapport à la tradition précédente, qui peut être détectée dans les textes que Giordano Bruno, dans la dernière phase de sa pensée, consacre à la réévaluation de la phantasia et à la métaphore du miroir, présentée en tant que via inveniendi et ratio docendi. La deuxième partie de la thèse propose une approche particulière aux mondes d'internet, aux mondes virtuels de la contemporanéité. On montrera donc les résultats d'une expérimentation qui utilise un blog collectif en tant que Laboratoire pour des pratiques d'intelligence connective, d'autoréflexion et d'émergence identitaire.

  • Titre traduit

    The Renaissance, the connective intelligence and the digital era : a new challenge to rethink education


  • Résumé

    This research-work aims to find the conditions of possibility for the discourses on the virtual moving from a specific perspective: the virtual is, indeed traced back to the reflected image. Thus to the mirror image (specular), therefore to the mirror as a catroptic instrument, which, since the ancient times in the West, has been considered the place of emergence for virtual images. This research therefore aims to indicate the first elements for a genealogy of the virtual. Which allows the focalization of the difference among cognitive orders that depend on the mimesis and theoretical paradigms, technological instruments and practices capable to enhance, by means of phantasia, the production of simulacri that do not depend on transcendent or pre-existent models. The whole first part of this dissertation tries to individuate some of the conditions of possibility for the discourses on the virtual and particularly to account for the distance from the previous tradition that can be especially found in the last writings of Giordano Bruno, which revalue the phantasia and treat the theme of the metaphor of the mirror that is indeed presented as via inveniendi and ratio docendi. The second part of this dissertation presents a particular approach to the Internetworld, to the contemporary virtual worlds: one will present the results of an experimentation that makes use of a collective blog as laboratory for practices of connective intelligence, self-reflection and emergence of identity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (348 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 323-346. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2009-138
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.