Utopies, Tiers-mondismes et Théologie du non-renoncement : islamismes, mouvements de gauche et nationalismes de "libération" entre attractions, répulsions et affinités électives, de la révolution iranienne à nos jours : les cas libanais et palestinien

par Nicolas Pouillard

Thèse de doctorat en Études politiques

Sous la direction de Olivier Roy.

Soutenue en 2009

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Islamismes nationalismes de « libération », et mouvements de gauche au Moyen-Orient arabe ont longtemps semblé s'opposer. Rapports antagonistes et logiques de l'hostilité sembleraient ainsi encore constituer, en apparence, l'essentiel d’une relation trop rapidement définie comme celle opposant mouvements séculiers et mouvements religieux. L'étude des champs politiques libanais et palestiniens dans une onde longue historique s'étendant des effets différés de la révolution iranienne au Moyen-Orient à nos jours, permet pourtant d’offrir une autre approche, en contrepoint: Il existe une série discontinue « d'affinités électives» et de dynamiques transversales, entre islams politiques nationalismes de « libération » et mouvements de gauche à caractère marxisant. Passages de militants, de gauche à l’islam politique dans les pas de la révolution iranienne -les « Maos » du Fatah-, alliances tactiques, électorales et militaires répétées entre des formations de gauche et islamistes tout au long des années 1990, conférences communes entre nationalistes arabes et islamistes : si ces mouvements ont effectivement échoué à trouver un langage commun, stratégique et idéologique unificateur, la répétition historique de leur relation ne cesse cependant de poser question. Ces alliances transversales répétées mais inabouties semblent alors dessiner en filigrane quelques thématiques structurant encore les champs politiques libanais et palestiniens : messianisme révolutionnaire et commun «mystique du peuple », mais plus encore, centralité d'une « idéologie implicite » tiers-mondiste à caractère nationalitaire, aujourd’hui en pleine recomposition.

  • Titre traduit

    Utopias, thirld-worldist views and resilience Théology : islamisms, leftist movements and "Iiberation" nationalisms between attractions, aversions and "elective affinities", from the Iranian revolution to nowadays : the Lebanese and Palestinian cases


  • Résumé

    Islamisms, « Liberation” nationalisms and leftist movements in the Arab Middle East have Jang seemed to oppose each others. Apparently, antagonistic relationships and a logic of hostility could still constitute the essence of a tie which is too quickly defined as an opposition between "seculars" and '"religious". Yet, the study of Lebanese and Palestinian political fields and areas can offer another approach, in counterpoint, in a long wave extending from the delayed impacts of the Iranian revolution on Arab Middle East to nowadays. Indeed, there are discontinuous series of "elective affinities'" and interrelated dynamics between political Islam, "Liberation" nationalisms and leftist movements: Evolution of leftist activists coming from radical leftist ideology to political Islam in the footsteps of the Iranian revolution -the "Fatah's Maoists", repeated tactical, electoral and military alliances between leftist and islamist organizations throughout the 19905, joint conferences between Arab nationalists and islamists, etc. . AII of these movements have currently failed to define a common, strategic and ideological language and framework: yet, the historical repetition of their relationship can not be denied, and doesn't cease to ask many questions. These repeated but inconclusive interrelated alliances are drawing, as a filigree, some structuring thematics deeply rooted in the Palestinian and Lebanese political areas: revolutionary messianism and "mystic of the masses", and, more than ail, repeated centrality and centrifugal effects of a thirld-worldist and nationalist "implicit ideology", currently recomposed and renewed.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (274, 273, 37 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 236-259. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2009-137
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.