Engagement corps et âmes : vies et luttes des sans terre dans le sud du Brésil

par Susana Bleil

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Rose-Marie Lagrave.

Soutenue en 2009

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Au Brésil, les années 1980 ont vu l'émergence d'une mobilisation sociale à la campagne, constituée sous le nom de Mouvement des travailleurs ruraux sans terre [MST], dont les luttes ont permis de porter la question de la réforme agraire sur la place publique. Comment ce Mouvement parvient-il à perdurer, à conserver sa cohésion interne ainsi que l'appui d'une partie de la population brésilienne? À partir d'un travail de terrain réalisé dans un assentamento dans le Sud du Brésil, l'auteur analyse la nature et la force de l'engagement des militants, et la manière dont celui-ci s'articule avec la constitution d'une nouvelle identité. Les cadres du Mouvement, jouent un rôle fondamental dans la reconversion identitaire des nouveaux militants. Par ailleurs, est mise en relief l'importance que revêt la construction de la visibilité dans le processus de l'agir collectif. C'est dans les moments de confrontation entre ce que révèle l'expérience concrète et les images véhiculées par les médias qu'émerge la possibilité de création d'une identité positive. Leur lutte pour la reconnaissance passe par la détermination de règles d'action et d'interdits puissants, constamment réaffirmés, qui écartent toute forme de violence et qui, plus largement, participent aussi d'une culture, indissociablement politique et communautaire, élaborée au sein du Mouvement. Dans le cas des Sans terre, nourrir des convictions ne saurait être dissocié de la constitution renouvelée d’une, identité collective. Dans des moments de célébration du nous, appelés mistica, les acteurs sont invités à se transporter hors de leur quotidien difficile pour partager la joie de faire partie d'un groupe qui prospère


  • Résumé

    In the 1980's a social movement called Landless Workers Movement (MST) which emerged in Brazil’s rural areas contributed to attract a great deal of public attention to the issue of agrarian reform. How has this Movement endured, preserved its inner cohesion and achieved continue support of part of the Brazilian population? Based on a field study conducted in a so-called assentamento in South Brazil, this thesis analyses the nature and strength of engagement among the militants of this movement together with the way this is articulated with the emergence of a new identity. The Movement leaders play a fundamental role in the process of identity reconstruction of new activists. In addition, the importance of building visibility in the process of collective action is highlighted. It is precisely in times of confrontation between first-hand experience and media-generated images that a real possibility of building a positive identity emerges. The struggle for the acknowledgement of this identity includes the prescription of strict rules of action as well as powerful control mechanisms, constantly reaffirmed to prevent all forms of violence, which in a wider context, take part in the inseparable political and communitary culture created in the heart of the Movement. In the case of landless farmers, the nourishment of these convictions cannot be dissociated from the constant creation of this new collective identity. In celebratory moments called mistica, the members of the community are invited to escape from the hardships of their everyday life to share the joys of belonging to a thriving group

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Éd. Karthala à Paris

Vie et luttes des sans terre au sud du Brésil : une occupation au Paraná


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (491 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 436-460. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2009-120

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Éd. Karthala à Paris

Informations

  • Sous le titre : Vie et luttes des sans terre au sud du Brésil : une occupation au Paraná
  • Dans la collection : Signes des temps
  • Détails : 1 vol. (340 p.-[8] p. de pl.)
  • ISBN : 978-2-8111-0707-9
  • Annexes : Notes bibliogr. Glossaire. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.