La question de la langue dans les milieux des savants grecs au XIXe siècle : projets linguistiques et reformes

par Petros Diatsentos

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Georges B. Dertilis.

Soutenue en 2009

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Ce mémoire étudie la manière dont s'est construite la vision de la réforme du grec moderne, ce qu'il est nommé aussi le projet puriste, dans la seconde moitié du XIXe siècle. L'objectif est de mettre en lumière certains facteurs qui ont conduit la langue puriste (katharevousa) à un échec, à l'aube du nouveau siècle. Cette recherche porte d'abord sur la consolidation, dans la conjoncture historique des années 1850-1880, d'une idéologie qui appuie et légitime la place d'une variété archaïsante du grec moderne (katharevousa) comme langue nationale. D'autre part, il est aussi question d'étudier, dans ce cadre idéologique précis, la formation de projets linguistiques et de stratégies visant à accomplir le processus de construction d'une langue nationale. Ces projets concernent, entre autres, une série de représentations portant sur l'idée que l'on se fait de la langue cible, de sa fixation et de sa diffusion, de la perspective temporelle de la réforme, ainsi que de la place des acteurs sociaux, ou bien de la place qui est réservée à la langue vernaculaire dans ce processus. Nous constatons que la perception de l'histoire de la langue grecque et de son rôle au sein de la société a des répercussions sur la façon de définir la langue cible, sur l'orientation de la réforme et sur la hiérarchisation de ses objectifs. L'intérêt de la recherche se porte également sur les attentes et l'attitude des élites lettrées face à l'État, sur les champs où le pouvoir politique intervient, ainsi que sur ceux où il reste en retrait. En guise de conclusion, nous esquissons le cadre au sein duquel émerge le mouvement démoticiste, au crépuscule du XIXe siècle.

  • Titre traduit

    The Language question in 19th century Greek scholar circles : language projects and reforms


  • Résumé

    This thesis examines how the vision for 'the reform of modern Greek, which is also called the purist project was conceived in the second half of the nineteenth century. The aim is to highlight those factors that led the purist language (katharevousa) to its failure in the new century. This research focuses primarily on the consolidation (especially during the years 1850-1880), of an ideology that supports and legitimates the position of an archaic variety of modern Greek (katharevousa) as a national language. Moreover, our target is to study, in this specific ideological context, the formation of linguistic projects and strategies which aim to accomplish the process of building a national language. These projects involve a series of representations concerning the idea thal scholars have of the target language, its setting and its diffusion, the time perspective of the reform and the role of social actors, or even the place that is reserved for vernacular language in This process. We have observed that the perception of history of the Greek language and its role in society, described in the second part of this thesis, has implications for how to define the target language, the direction of the reform and the prioritization of its objectives. The interest of this research also focuses on the expectations and attitudes of the well read elite class vis à vis the stale, in areas where political power is involved, as well as where it remains in the background. Finally, we have outlined the framework from which the Demoticist movement emerges, at the end of the nineteenth century.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par [CCSD] à Villeurbanne

La question de la langue dans les milieux des savants grecs au XIXe siècle : projets linguistiques et reformes

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (525 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 449-491. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2009-119
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.