Survivants ou Conquérants : reproduction sociale et accumulation patrimoniale chez les petits exploitants agricoles de Seine-et-Oise durant le premier XIXè siècle (1789-1860)

par Laurent Herment

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Gérard Béaur.

Soutenue en 2009

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Le but de cette thèse est d'identifier et de comprendre le processus d'accumulation et désaccumulation patrimoniale des petits propriétaires-exploitants durant la première moitié du 19th siècle (1789-1860) dans département de Seine-et-Oise. La période 1789-1817 correspond à une « phase A » d'un cycle économique la période, 1817-1852 correspond à la « phase B » du même cycle. Il semble que la conjoncture des prix soit particulièrement favorable au petit propriétaire et plus particulièrement aux petits exploitants agricoles pour deux raisons. En premier lieu, la Révolution a un impact sur le système de redistribution et de commercialisation du produit net agricole. En second lieu, les petits cultivateurs sont parfois plus performants, que les grands exploitants (en particulier au nord de Paris). Les résultats que nous obtenons permettent de s'interroger sur le caractère « capitaliste » de la première révolution agricole qui vouerait à terme les petites exploitations agricoles à la disparition.

  • Titre traduit

    Survivors or Conquerors : social reproduction and asset accumulation among small farmers in Seine-et-Oise in the early nineteenth century (1789-1860)


  • Résumé

    The aim of this thesis is to identify and investigate the process of accumulation and desaccumulation of th, little land owners'wealth during the first half of the XIX' century (1789-1860) in the department of Seine-et Oise which surrounded Paris. The 1789-1817 period corresponded to a « phase A » of an economic cycle, 1817-1852 period corresponded at a « phase B » of the same cycle. It seems that the conjuncture was ver favourable to the little land owners and more generally to the little farming estates for two reasons. First, th French Revolution had an impact over the system of redistribution and commercialisation of "net agricultur product". Then, it seems on the whole that the little farming estates were sometimes more productive than great farming estates (especially in the north of Paris). Consequently we can possible to wonder if the first agricultural revolution was based upon a capitalistic revolution which condemned the little farming estates in the end ?

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Les fruits du partage : petits paysans du Bassin parisien au XIXe siècle


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (1092 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 1023-1044. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?