Visages et rivages d'un nouvel Orientalisme : décryptage des discours et réseaux de l'anti-islamisme contemporain

par Olivier Moos

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Francis Python et de Jocelyne Dakhlia.

Soutenue en 2009

à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Université de Fribourg .


  • Résumé

    Ce travail traite de l'émergence d'un discours néo-culturaliste dans la période post-Guerre Froide, articulé autour critique du fait musulman, et plus particulièrement des militances islamiques. L'épuisement de la bipolarité, ainsi que la convergence de facteurs contingents et de plus longue durée, ont progressivement contribué à substituer à un Est soviétique un Orient « islamiste » comme la figure de l'altérité. Dans un contexte de menaces fluides et globalisées, l'islamiste est intégrée, par un certain nombre d'acteurs individuels ou collectifs, à différents processus d'identification. Se construit, en Europe et aux États-Unis, autour de diverses stratégies de positionnement intellectuel, professionnel ou encore idéologique, un récit renouvelant des prémisses de l'orientalisme classique, intégrées aux discours de la défense des valeurs démocratiques et de l'interventionnisme humanitaire. Cette narration stabilise autour d'invariants anthropologiques culturels les interactions entre nos occidentalités et leurs islamités, en enferrant les faits et les acteurs du champ islamique dans un modèle d'explication universel et polyvalent. L'objectif de ce travail est à la fois d'identifier et comprendre les motifs des individus ou groupes qui produisent ou relaient cette manière de raconter « l'islamisme », et de mettre évidence l’existence d'un courant interprétatif transnational et transpolitique structuré.

  • Titre traduit

    The Emergence of a New Orientalism : decoding the modem criticism of political Islam


  • Résumé

    The Emergeace of a New Orientalism, analyses the post-Cold War appearance of a nea-culturalist discourse based upon critics of Islam, particularly Political Islam. The end of the bipolar moment and the convergence of incidental and long-term fact, have led to the substitution of the lslamic Orient in the place of the Soviet East. Islam, in the new discourse, has become epitome of the Other. From American and European perspectives, in contexts of low intensity conflicts and globalisation Islam has become an essential part of identity building processes. Lndividuals and group' have been propagating and upholding, consciou. Ly and not, a narrative of Islam that serves ideological, political or professional agendas. This narrative renews some premises inherited from classical orientalism, combined with a pro-democracy stand and the support of humanitarian interventionism. The New Orientalism synthesizes complex issues rightly or wrongly associated with IsIam though perennial anthropological and religious lenses. It manufactures certainty through the idea that Muslims, and a fortiori Islamic militants, are culturally predictable. The goal of the study is both to identify and understand the motives that inspire groups or individuals to support and propagate this narrative, and to highlight the existence of an influential intellectual trend.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (351 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.329-351.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2009-74

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.