The Impact of Income Shocks on Migration in Developing Countries

par Abla Safir

Thèse de doctorat en Analyse et politique économiques

Sous la direction de Sylvie Lambert.

Soutenue en 2009

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur l'impact des chocs de revenu sur les migrations des individus. Le chapitre 2 utilise des estimations à effets fixes et des variables instrumentales pour mesurer l'impact de chocs sur le revenu de l'exploitation agricole sur des migrations temporaires de ménages ruraux en Inde. Le chapitre 3 examine la migration sur la période allant de 1993 à 2000 pour comprendre les décisions de migration avant et après la crise financière indonésienne de 1997/1998. Dans le chapitre 5, nous examinons l'impact de chocs de revenu en 2004 ou 2005 déclarés par les ménages sur la migration en 2005 ou 2006 et sur les transferts en 2006. La migration temporaire dans les ménages ruraux en Inde et la migration permanente au Sénégal semblent être des moyens de gestion des chocs mais dans un modèle classique de migration de travail, avec une augmentation des départs en réponse à des chocs négatifs. En Inde, un petit impact positif des chocs positifs idiosyncratiques laisse à penser que les migrations sont peut-être quelque peu limitées par des contraintes de liquidité. Toutefois, ces dernières semblent très faibles au regard du choc agrégé de faible pluie qui, lui, augmente les migrations. Au Sénégal, nous trouvons également des éléments allant dans le sens d'une conception plus large de la migration comme outil de gestion des chocs, avec des dépendants rejoignant des ménages ayant connu des chocs positifs. En Indonésie toutefois, nous ne trouvons pas que la migration a augmenté pour les individus affectés par la crise. Le caractère généralisé du choc, bien qu'hétérogène, a pu figer les situations et rendre les individus moins enclins à prendre des risques en migrant.


  • Résumé

    This dissertation examines the impact of income shocks on migration. Chapter 2 uses fixed-effect and instrumental variable estimates to measure the impact of farm income shocks on temporary migration of rural households in India. Chapter 3 examines migration throughout the period spanning 1993-2000 to understand migration decisions before and after the Indonesian 1997/1998 financial crisis. In chapter 4, I examine the impact of income shocks in 2004 or 2005 as mentioned by the interviewed households on migration m 2005 or 2006 and on transfers in 2006. Temporary migration in rural households in India and permanent migration in Senegal seem to be coping mechanisms in a classic model of labor migration, with an increase in departures in reponse to negative shocks. In India, a small positive impact of positive idiosyncratic shocks hints towards response to negative shocks. In India, a small positive impact of positive idiosyncratic shocks hints towards possible limitation of migration due to liquidity constraints. However, these constraints seem very weak when compared with the impact of the aggregate shock of low rainfall which increases migration. In Senegal, we also find some hints towards a larger understanding of migration as a means to manage shocks, with dependents joining households who have experiences positive shocks. In Indonesia however, we do not find that migration has increased in the case of individuals particularly affected by the crisis. The pervasive nature of the shock, even though it was heterogeneous, may have made individuals less willing to take risks through migration.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (263 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 251-263. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2009-57
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.