Les introductions de végétaux exotiques au jardin des plantes de Montpellier à la fin du XVIIIème siècle et pendant le XIXème siècle

par Olivia Gressier

Thèse de doctorat en Histoire (option : histoire des sciences)

Sous la direction de Jean-Marc Drouin et de Pietro Corsi.

Soutenue en 2009

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Le Jardin des plantes de Montpellier, le plus ancien jardin de botanique français, a joué un rôle important dans l'introduction de végétaux exotiques aux XVlII- et XIX ème siècles. Antoine Gouan (1733-1821), Auguste Broussonet (1761-1807), Augustin-Pyrarnus de Candolle (1778-1841), Alire Raffeneau Delile (1773-1850) et Charles Martins (1806-1889), directeurs successifs du Jardin pendant cette période, ont tous réalisé des essais d'introduction. Cette pratique de transferts de végétaux s'accompagne chez eux de questionnements théoriques sur les concepts d'acclimatation et de naturalisation. Chaque directeur a une vision scientifique personnelle de cette question, ce qui implique de retracer l'évolution des pratiques et des discours sur l’acclimatation et la naturalisation au Jardin des plantes de Montpellier, de la deuxième moitié du XVlIIème siècle jusqu'à la fin du XIXème siècle. La pensée et la pratique de chacun de ces botanistes sont soumises à influence de quatre causes que sont les intérêts économiques en jeu, le rôle des théories scientifiques, le style et la personnalité de chaque directeur. A quoi s'ajoute la logique de l'institution, en l'occurrence le rôle intrinsèque du jardin de botanique. Si la pratique des directeurs du Jardin en matière d'introduction végétale marque une remarquable continuité sur la période qui s'étend de 1771 à 1880, ce n'est pas le cas de leurs conceptions théoriques qui diffèrent singulièrement, que ce soit sur la classification, sur la géographie des plantes, sur l’hérédité des caractères acquis, sur la transformation des espèces

  • Titre traduit

    The introductions of exotic plants in Montpellier Botanical from the end of XVIIth until the XIXth century


  • Résumé

    Montpellier Botanical Garden, which is the oldest one in France, played an important part in the introduction of exotic plants during the XVlII th and XIXth centuries. Antoine Gouan (1733-1821), Auguste Broussonet ( 1761-1807), Augustin-Pyrarnus de Candolle ( 1778-1841), Alire Raffeneau-Delile ( 1773-1850) and Charles Martins ( 1806-1889), ran the Garden in turn during this period and ail attempted to introduce new plants. Their practice of plants transplantation went hand in hand with theoretical questionings about the concepts of acclimatization and naturalization. Each director held his own scientific views on these matters, that is why we need to detail the evolution of practices and views about acclimatization and naturalization in Montpellier Botanical Garden, from the middle of the XVllI th until the end of the XIX th century. Each of these botanists' vision and practice were under the influence of four causes: the economic interests at stake, the part played by scientific theories, each director's style and personality, as well as the principles of the institution, in this case the essential function of the botanical garden. When they introduced plants, the Garden directors' practice certainly showed a remarkable continuity during the period which stretches from 1771 to 1880, yet their theories on classification, botanical geography, heredity of acquired characters and the transformation of species were entirely different

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (238 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 201-225. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2009-14

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.