Thinking project management in the age of complexity : particular implications on project risk management

par Ludovic-Alexandre Vidal

Thèse de doctorat en Génie industriel

Sous la direction de Jean-Claude Bocquet et de Franck Marle.

Soutenue le 18-12-2009

à Châtenay-Malabry, Ecole centrale de Paris , dans le cadre de École doctorale Sciences pour l'Ingénieur (Châtenay-Malabry, Hauts de Seine) , en partenariat avec Laboratoire génie industriel (Gif-sur-Yvette, Essonne) (laboratoire) et de Laboratoire Génie Industriel (laboratoire) .

Le jury était composé de Germain Lacoste, Guy-Jacques Barlet.

Les rapporteurs étaient Rémy Gautier, Didier Gourc.

  • Titre traduit

    Penser le management de projet a l'âge de la complexité : conséquences sur le management des risques projet


  • Résumé

    Un projet est un effort temporaire et unique entrepris pour fournir un résultat. Ce résultat est toujours unchangement pour l'organisation, qu’il prenne effet dans ses processus, sa performance, ses produits ouservices. De nombreux manques ont été détectés tant dans le monde industriel que dans le mondeacadémique dans la mesure où les paramètres usuels (délai, coût, qualité) ne sont clairement plus suffisantspour permettre de décrire et gérer le projet à un instant t. Dès lors, les méthodes actuelles ne sont plussuffisantes pour répondre aux enjeux grandissant de la complexité projet, source de nombreux risques.Cette thèse de doctorat propose de penser le management de projet dans ces contextes de complexité encherchant à comprendre comment des aspects liés à la complexité peuvent être intégrés plus efficacementdans les pratiques de management de projet, et plus particulièrement dans le processus de management desrisques projets. Elle commence par définir les concepts nécessaires puis vise à décrire dans un premiertemps ce qu’est la complexité projet grâce à l’élaboration d’un référentiel de complexité projet. Ceréférentiel est ensuite raffiné à travers la réalisation d’une étude Delphi internationale. Ce référentiel raffinépermet alors de construire une structure hiérarchique de type Analytic Hierarchy Process (AHP) et d’endéduire un indicateur relatif de complexité projet. En pratique cette approche permet notammentd’identifier les projets les plus complexes à l’intérieur d’un portefeuille ou les zones les plus complexes àl’intérieur d’un projet, afin d’assister le management de projets complexes. Ensuite, ce rapport a l’ambitionde décrire les conséquences de la complexité projet et de comprendre en quoi les méthodes actuelles demanagement des risques projet ne permettent pas de prendre en compte convenablement certains effets dela complexité. Cette thèse de doctorat propose alors deux approches innovantes pour assister lemanagement des risques des projets complexes. La première est une approche fondée sur la penséesystémique et qui repose sur l’introduction du concept de vulnérabilité projet. La seconde se fonde quant àelle principalement sur une approche analytique dont l’ambition est de regrouper les risques en fonction deleur niveau d’interaction potentielle (en termes de possibilité de relation de cause à effet) afin de faciliter lacoordination. L’ensemble des résultats est testé et illustré grâce à des études de cas diverses (dans lessecteurs de l’industrie automobile, pharmaceutique, du spectacle et de la construction).


  • Résumé

    A project is a temporary and unique endeavour undertaken to deliver a result. This result is always a changein the organization, whatever it is in its processes, performance, products or services. Limits and lacks havebeen detected in research as well as in industry about the project predictability, since usual parameters(time, cost and quality) are clearly not sufficient to describe properly the complete situation at a given time.As a whole, current methods have shown their limits, since they cannot face anymore the stakes of evergrowing project complexity, which is an ever growing source of project risks. This Ph.D. thesis aims atthinking project management in the age of complexity and understand how complexity aspects can beintegrated into project management practices, particularly in the case of the project risk managementprocess. After defining concepts, this thesis aims at describing project complexity thanks to the elaborationof a project complexity framework, which is refined thanks to an international Delphi study. This refinedframework is then the basis of an Analytic Hierarchy Process (AHP) hierarchical structure which permits tobuild a relative project complexity index in order to assist decision-making. For all practical purposes, itnotably permits to focus on the most complex projects within a portfolio or on the most complex zones of aproject in order to assist complex project management. Then, after describing the consequences of projectcomplexity and understanding the limits of existing project risk management processes to cope with somecomplexity-related aspects, this Ph.D. thesis proposes two innovative approaches to assist complex projectrisk management. The first one is based on a systems approach through the introduction of the concept ofproject vulnerability. The second one is mainly based on an analytical approach which aims at clusteringproject risks according to the strength of their interactions (in terms of possible cause-consequence link).Diverse industrial case studies permit to test these proposals (automotive, pharmaceutical, entertainmentand construction industries).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?