Cooperation in supply chains : alliance formation and profit allocation among independent firms

par Adel El Omri

Thèse de doctorat en Génie industriel

Sous la direction de Yves Dallery.

Le président du jury était Vincent Giard.

Le jury était composé de Yves Dallery, Ziad Jemai, Jean-Claude Hennet, Asma Ghaffari, Serguei Netessine.

  • Titre traduit

    La coopération dans les chaînes logistiques : formation d'alliances et allocations de profit dans les firmes indépendantes


  • Résumé

    À l'ère de la mondialisation, l’environnement industriel et économique a subi plusieurs changements majeurs. Les chaînes logistiques sont en train de devenir de plus en plus de complexes réseaux composés de nombreux acteurs qui sont tantôt en concurrence et tantôt coopèrent pour répondre aux incessantes exigences des consommateurs. Dans un tel contexte, les entreprises se sont rapidement rendu compte de la limite du modèle complètement décentralisé où chacune d’entre elles optimise sa propre chaîne logistique indépendamment des autres acteurs. Afin de trouver de nouvelles sources de compétitivité et de faire face à la perpétuelle complexité de l’environnement économique, les entreprises tentent de dépasser la frontière des actions individuelles favorisant les actions coordonnées et centralisées. Désormais, la coopération entre les diverses chaînes logistiques et la formation d’alliances se trouvent au coeur des préoccupations des entreprises. En effet, en mutualisant les moyens logistiques, la coopération permet une meilleure exploitation des ressources et par le biais des actions collectives, elle permet de mieux bénéficier des économies d’échelles conduisant à réduire significativement les coûts et à générer des bénéfices considérables. Toutefois, dans de tels systèmes coopératifs, les acteurs sont indépendants et par ailleurs toujours intéressés en priorité par leurs profits individuels. De ce fait, la coopération soulève deux enjeux essentiels : (1) Quelles sont les alliances qui sont susceptibles de se former ? Et (2), comment partager les bénéfices réalisés sur les différents acteurs coopérants ? Dans cette thèse, nous nous intéressons au phénomène de la coopération dans les chaînes logistiques. Particulièrement, nous posons les précédentes questions dans des chaînes logistiques ou plusieurs firmes peuvent réduire leurs coûts logistiques en optant pour une gestion collective des stocks. Les principaux résultats de cette thèse portent sur l’utilisation des principes de la théorie des jeux coopératifs pour déterminer les alliances les plus profitables ainsi que la portion de profit que chaque firme doit recevoir afin de garder la stabilité des alliances formées.


  • Résumé

    In the age of outsourcing and globalization, the economic and industrial landscape has seen many radical changes. In such context, supply chains are becoming complex networks of a large number of entities that sometimes compete and sometimes cooperate to fulfill customers’ needs. Standalone supply chains, where each entity makes its decisions so as to maximize its own profits according to its own objectives, often lead to a loss of efficiency and fail to face the complexity of the economic environment they are facing with. Cooperative structures, however, where resources/service facilities are shared and decisions are made to maximize the global profit, prove to be more beneficial and efficient. Consequentially, many companies are fundamentally changing their way of doing business by exceeding the border of standalone and individual actions toward collective actions and cooperative strategies. Therefore, building alliances appears as a successful strategy in modern supply chain networks. In general, cooperation enables a better exploitation of the system’s resources and offers the opportunity to get benefit from large economies of scope, which in turn reduces the total cost/increases the total savings. However, it raises two natural questions that need to be addressed: (1) Which coalitions can be expected to be formed? And, (2) How will the cooperating actors share their total profit? In this Ph.D. dissertation, we tempt to address these questions in retail supply chains where independent retailers coordinate their replenishment from a supplier in order to save on delivery costs. Considering various joint replenishment environments, our principal contribution is to use principles from cooperative game theory to identify the most profitable alliances and to determine the portion of profit that would be allocated to each actor in order to guarantee the stability of the formed alliances.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.