"La Nouvelle mutualité" : utopie ou refondation? : essai d'analyse de la gouvernance de la FNIM (Fédération nationale interprofessionnelle des mutuelles)

par Philippe Naszályi

Thèse de doctorat en Sciences économiques. Histoire économique

Sous la direction de Sophie Boutillier.

Soutenue en 2009

à Littoral .


  • Résumé

    L'apparition en 1989, en France, d'une nouvelle fédération de mutuelles de santé qui revendique l'appellation de « Nouvelle mutualité », amène à se poser la question des fondements du mutualisme dont se réclame cette nouvelle venue, dans le cadre du bouleversement économique qui amène l'émergence ou la ré-émergence des familles de l'économie sociale, qui tentent elles aussi de se distinguer des modèles de gouvernement d'entreprise de l'économie classique. La création de la Fédération nationale interprofessionnelle des mutuelles (FNIM) se situe donc au croisement de cette émergence en appelant un double questionnement. L'économie sociale constitue-t-elle un mode d'organisation alternative et, au sein de cette famille, en quoi la FNIM peut-elle constituer un modèle type d'un gouvernement d'entreprise remarquable ? La thèse entend analyser en quoi la «démocratie représentative », revendiquée par les fondateurs, est l'élément discriminant entre les entreprises capitalistes ordinaires et les autres formes de la mutualité. A partir des principales sources originelles de l'économie sociale et des particularités des influences, l'analyse entend démontrer la réalité de l'authenticité de la revendication de gouvernance, dans une comparaison entre les réalités organisationnelles des structures entrepreneuriales. Le contexte des années 1990 et 2000, qui voit l'alternance entre des gouvernements de gauche et de droite, dans le cadre de la remise en cause du fonctionnement de l'assurance maladie issue des «Trente glorieuses », les directives plutôt dérégulatrices de la Commission européenne et l'hostilité des principaux autres tenants de la Mutualité, éclairent sous des aspects variés, le schéma de gouvernance choisi, en permettant de vérifier les hypothèses de sa réalité tangible. L'étude s'est entièrement appuyée sur les archives originales de la FNIM de 1989 à 2005.

  • Titre traduit

    « Nouvelle mutualité », mutual utopia or mutual reorganization ?


  • Résumé

    The advent, in 1989, of a new federation of mutual health insurers in France calling itself “Nouvelle mutualité”, prompts questions to be asked of the roots in Mutualism claimed by this newcomer, in terms of the economic upheaval which led to the emergence or re-emergence of certain types of social economics, which were also trying to set themselves apart from the corporate governance models of classical economics. The creation of the FNIM (National Inter-professional Federation of Mutuals) occurs at the crossroads of this emergence and calls for a double line of questioning. Does social economics constitute an alternative mode of organization within this group ; in so much as the FNIM can be seen as a new standard in corporate governance? The thesis also analyzes to what extent “representative democracy”, as claimed by the founders, is what sets it apart from ordinary capitalist enterprises and from other forms of Mutuals. Using important original sources from social economics and the unique nature of the influences, the analysis goes on to show the authentic nature of the governance claims, by comparing the organization of corporate structures. The context of the 1990s and 2000s which bears witness to changes in power from left to right ; following a change in the very workings of health insurance due to the “Trente glorieuses”, deregulatory directives from the European Commission and the hostility of other major advocates of Mutuals, throws light on various aspects including the chosen governance scheme, meaning that hypotheses regarding its actual tangible nature can be verified. The study is wholly based on original FNIM archives dating from 1989 to 2005.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (540 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 445-539. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 334 NAS nou
  • Bibliothèque : Université du Littoral-Côte d'Opale (Dunkerque, Nord). Bibliothèque. Section Lettres, sciences humaines et sociales.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université du Littoral-Côte d'Opale (Dunkerque, Nord). Bibliothèque. Section Lettres, sciences humaines et sociales.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université du Littoral-Côte d'Opale (Dunkerque, Nord). Bibliothèque. Section Lettres, sciences humaines et sociales.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1851-2009-3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.