Rôle des enzymes du métabolisme des xénobiotiques dans les processus chimiosensoriels : contribution de deux modèles de perception phéromonale

par Arièle Legendre

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et pharmaceutiques

Sous la direction de Yves Artur et de Jean-Marie Heydel.

Soutenue en 2009

à Dijon .


  • Résumé

    Les individus peuvent détecter les stimuli présents dans l’environnement (nourriture, partenaire sexuel,. . . ) par l’intermédiaire de processus de chimioperception. Pour être efficaces, ces processus doivent être très sensibles, discriminants et éviter la saturation des récepteurs. Dans l’espace périrécepteur, les enzymes du métabolisme des xénobiotiques (EMX), impliquées dans la détoxication en catalysant la biotransformation des xénobiotiques, pourraient avoir un rôle crucial dans la modification ou l’arrêt du signal sensoriel. Pour étudier l’implication des EMX dans les processus chimiosensoriels et particulièrement dans la perception phéromonale, deux approches complémentaires ont été utilisées. La première consistait à étudier le métabolisme olfactif de la phéromone mammaire chez le lapin et l’autre, à étudier la fonction de différentes EMX chez un modèle génétique : la drosophile. Les résultats majeurs sont : (i) Chez le lapin, il existe in vitro un métabolisme de la phéromone mammaire dépendant du glutathion et une expression de certaines EMX qui varient en fonction de l’âge et du tissu. Ex vivo, le métabolisme global de la muqueuse olfactive de lapereau vis à vis de la phéromone peut être modulé par un modulateur d’activité des glutathion-transférases ou par une pré-exposition à la phéromone. (ii) Chez la drosophile, nous avons utilisé différents outils génétiques afin de moduler l’expression des EMX, y compris dans les organes sensoriels. Nous avons pu démontrer l’impact de ces gènes d’EMX dans la discrimination. Les travaux de cette thèse ont permis de mettre en évidence de manière physiologique une implication des EMX dans le métabolisme ou la perception phéromonale.

  • Titre traduit

    Role of xenobiotic metabolizing enzymes in the chemosensory process : contribution of two pheromonal perception models


  • Résumé

    Individuals can detect stimuli in their environment (food, sexual partner. . . ) by chemoperception process. To be efficient, these process need to be sensitive, discriminant and able to avoid saturation of the receptors. In the perireceptor environment, the xenobiotic metabolizing enzymes (XME), involved in detoxification by catalyzing the biotransformation of xenobiotics, could have a key role in the modification or the termination of the sensory signal. To study the involvement of XME in chemosensory process, and especially in the phéromonal perception, two complementary approaches have been used. The first one consisted in studying the olfactory metabolism of the mammary pheromone in the rabbit; the second consisted in studying the functional involvement of different XME genes in the genetic model drosophila. The most important results are : (i) In the rabbit, there is an in vitro glutathione-dependent metabolism of the mammary pheromone which varies according to age and the type of tissue. These variations are also found for some XME genes. Ex vivo, the global metabolism of the olfactory mucosa toward the mammary pheromone is affected by a modulator of glutathione-transferases activity or by a pre-exposition to the mammary pheromone. (ii) In the drosophila, we used transgenic tools to modulate expression of different XME (cytochromes P450, UDP-glycosyltransferase), in particular in sensory appendages. We demonstrated the involvement of XME in the discrimination of sex pheromones. As a whole, this work provides original physiological data supporting the involvement of XME in the metabolism or perception of pheromones.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(230 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 197-230, [297] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/2009/63
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.