Intérêt d'une supplémentation en acides gras polyinsaturés dans un modèle expérimental de glaucome chez le rat

par Coralie Schnebelen

Thèse de doctorat en Sciences de la vie. Physiopathologie et nutrition

Sous la direction de Alain Bron et de Niyazi Acar.

Soutenue en 2009

à Dijon .


  • Résumé

    Les glaucomes sont des neuropathies optiques progressives, caractérisés par une dégénérescence des cellules ganglionnaires de la rétine. Actuellement, les thérapies visent à réduire la pression intra-oculaire sans agir sur la protection de ces cellules. Il a été montré que les acides gras n-3 présentent des effets bénéfiques sur les pathologies de la rétine au travers d’études épidémiologiques sur des patients souffrant de dégénérescence maculaire liée à l’âge. L’implication des acides gras n-6 a également été observée au cours des glaucomes, et notamment en réduisant le risque de développer la maladie. Des rats ont ainsi été nourris avec des acides gras polyinsaturés (AGPI) de la série n-3 et n-6, utilisés seuls ou combinés. Les effets de ces acides gras ont été évalués sur les caractéristiques cliniques et biochimiques d’un glaucome lors d’une atteinte précoce et tardive de la rétine. Nous avons montré que les AGPI alimentaires sont incorporés dans la rétine après trois mois de supplémentation. Lors d’une atteinte précoce de la rétine, l’EPA (EicosaPentaenoic Acid) associé au DHA (DocosaHexaenoic Acid) et le GLA (γ-Linoleic Acid), utilisés seuls ou combinés limitent le stress de la rétine en réduisant l’activation des cellules gliales. Lorsque l’atteinte de la rétine est importante, seule une alimentation enrichie en EPA/DHA et GLA semble efficace pour retarder le stress rétinien et préserver la structure de la rétine. Cependant, cette supplémentation alimentaire ne permet pas de préserver l’intégrité fonctionnelle des cellules de la rétine. La combinaison de l’EPA/DHA et du GLA serait donc capable de ralentir la mort cellulaire, sans pour autant la bloquer.

  • Titre traduit

    Interest of a supplementation in polyinsaturated fatty acids in a rat model of experimental glaucoma


  • Résumé

    Glaucoma is a progressive optical neuropathy, characterized by a degeneration of the retinal ganglion cells. Actually, the therapies aim to reduce the intraocular pressure without acting on the protection of these cells. It was shown that n-3 fatty acids present beneficial effects on the retinal pathologies through epidemiological studies on patients suffering from age-related macular degeneration. The implication of n-6 fatty acids was also observed during glaucomas, in particular by reducing the risk of developing the disease. Rats were so fed with PolyUnsaturated Fatty Acids (PUFA) from n-3 and n-6 series, used alone or in combination. The effects of these fatty acids were evaluated on clinical and biochemical characteristics of glaucoma during premature and late retinal damage. We showed that dietary PUFA is incorporated into the retina after three months of supplementation. During a premature retinal damage, EPA (EicosaPentaenoic Acid) associated with DHA (DocosaHexaenoic Acid) and GLA (γ-Linoleic Acid), used alone or combined limit the stress of the retina by reducing glial cell activation. When the retinal damage is important, only the diet enriched in EPA / DHA and GLA seems effective to delay the retinal stress and protect the retinal structure. However, this dietary supplementation did not allow to protecting the functional integrity of retinal cells. The combination of the EPA / DHA and the GLA would be thus capable of slowing down the cellular death, without blocking it.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(210 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 190-210, [310] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/2009/42
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.