L'action culturelle mise à nu par ses métiers : (1788-1988)

par Isabelle Mathieu

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Claude Patriat.

Soutenue en 2009

à Dijon .


  • Résumé

    Les acteurs culturels, en tant que groupe professionnel, n’ont jamais suscité d’étude spécifique, ni en sociologie des professions, ni en sciences de l’information et de la communication. Le présent mémoire se propose d’explorer la question de la professionnalité des acteurs culturels, particulièrement en ce qu’ils contribuent à la mise en œuvre de la médiation. Après avoir fait le constat que ces praticiens forment un ensemble aux contours extrêmement flous qui ne permet pas de définir une profession homogène et structurée, il convient de s’interroger sur les raisons de cette absence de professionnalité. Révélateur d’un déficit de légitimité sociale pour une activité dont les liens avec l’accomplissement du processus démocratique sont affirmés haut et fort, ce phénomène renvoie aux fondements de la construction de la doctrine républicaine française. Dès lors s’impose une double exploration, synchronique et diachronique. Celle-ci fait apparaître, à l’intersection de deux autres champs professionnels qui contribuent également à la démocratie – l’enseignement et le journalisme – comment les acteurs culturels ont échoué à construire un territoire professionnel autonome. Écartelés entre les exigences des principes de la liberté d’expression et de la liberté de conscience, entre leur dépendance vis-à-vis du champ artistique et l’absence d’espace public susceptible d’être le cadre d’une véritable médiation, ils constituent, au sein d’un secteur culturel hypertrophié mû par des principes parfois contradictoires, un ensemble de fonctions en forme de chaîne, dont la porosité des différents maillons entre eux interdit la définition tant d’une professionnalité que d’une profession.

  • Titre traduit

    Cultural action stripped bare by its profession : (1788-1988)


  • Résumé

    Neither occupational sociologists nor scientists working in the area of information and communication have ever singled out cultural actors as a professional group for the object of a study. The current research intends to explore this issue of the professionality of cultural actors, particularly in so far as concerns their contribution to cultural development. After having stated that these practitioners belong to a group with blurred edges, which does not allow for definition of a homogeneous or structured profession, it will be necessary to consider the reasons for this lack of professionality. It reveals a lack of social legitimacy for a vocation whose ties to democratic process are affirmed loud and clear; this phenomenon mirrors the fundamentals of the French republican ideal. From there began a twofold exploration, synchronic and diachronic. This study reveals how, at the intersection of two other professions -namely journalism and teaching, which also contribute to democracy- cultural actors have failed to build an autonomous professional territory. Divided between the fundamental principles of the freedoms of expression and thought, and their dependence on the artistic field versus the absence of a public space that has the potential to be the frame for a true development, these actors are at the heart of a hyperactive cultural sector, which is motivated by sometimes contradictory principles: as such they represent a group of interlocking functions, with each link having its own weakness, and that prevents the definition of a professionality as much as of a profession

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Presses universitaires de France à Paris

L'action culturelle et ses métiers


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (515-CXXIII p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 499-514

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T409
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Presses universitaires de France à Paris

Informations

  • Sous le titre : L'action culturelle et ses métiers
  • Dans la collection : Partage du savoir
  • Détails : 1 vol. (IX-253 p.)
  • ISBN : 978-2-13-058790-3
  • Annexes : Bibliogr. p. 251-[254]. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.