Discours théoriques et fictions narratives : France- Etats-Unis (des années 1920 à nos jours)

par Vanessa Besand

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Didier Souiller et de Sébastien Hubier.

Soutenue en 2009

à Dijon .


  • Résumé

    Les relations croisées entre France et États-Unis sont faites de nombreux échanges, dont les circulations théoriques et leurs réappropriations fictionnelles, toutes deux révélatrices des caractéristiques des deux nations. Analysés tout au long du XXème siècle, à la fois sous l’ère moderne et sous l’ère postmoderne, ces échanges culturels et artistiques très particuliers reflètent l’évolution de la relation entre les deux pays, marquée par les progrès de la jeune Amérique en matière d’arts et de culture, par son autonomie grandissante vis-à-vis du modèle français et par la fin du rapport de maître à élève qui avait jusque-là uni les deux territoires. Ils mettent également en lumière la construction culturelle de chaque espace, faite d’emprunts à l’autre territoire mais aussi d’une prise de distance à son égard, nécessaire à qui veut se doter d’une identité propre et d’une singularité bien marquée. La naturalisation des données étrangères importées apparaît dès lors comme un phénomène incontournable des échanges culturels franco-américains, signe à la fois de la quête d’autonomie de chacun et de la volonté de se démarquer d’un Autre qui séduit depuis toujours mais provoque aussi de violentes réactions de rejet.

  • Titre traduit

    Theoretical discourses and narrative fictions : France-United States of America (from 1920 to nowadays)


  • Résumé

    Relationships between France and the United States of America are built around lots of exchanges, including the flow of theories and the fictional re-appropriations revealing characteristics of both nations. Observed all along the twentieth century, in both modern and postmodern times, these very special cultural and artistic exchanges reflect the evolution of the relationship between the two countries, characterized by the progress of an America new to arts and culture, by its self-consciousness towards French example and by the end of the teacher-pupil interaction which had linked these two countries until then. Moreover, they highlight the cultural construction of each land, made by theoretical borrowings from the other side, as well as its estrangement from it in order to forge its own national identity and singularity. In this perspective, naturalisation of foreign imported materials seems to be a necessary phenomenon to the cultural exchanges between France and the United-States of America, sign of the quest of autonomy of each side and the will to distinguish from an Other who has always fascinated but also created violent rejection.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (649 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 598-623. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T401
  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Section Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Section Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.