Psychopathologie des demandeurs d'asile en Europe : facteurs de vulnérabilité et de protection psychiques

par Virginie Mazur

Thèse de doctorat en Psychologie clinique et psychopathologie

Sous la direction de Khadija Chahraoui.

Soutenue en 2009

à Dijon .


  • Résumé

    Cette recherche porte sur la psychopathologie des requérants d’asile accueillis en Slovaquie, en France et en Norvège et sur les facteurs de vulnérabilité ou de protection susceptibles d’influencer le développement des troubles. Nous avons illustré, auprès de 120 requérants d’asile, une fragilité psychologique à travers une prévalence et une intensité importantes de l’état de stress post-traumatique, de la dépression et de l’anxiété ainsi qu’une comorbidité majeure. A l’aide des notions de vulnérabilité et de résilience, nous avons identifié une vulnérabilité psychique résultant de l’interaction de différents facteurs, illustrant la dynamique de la relation sujet-environnement. Nous avons pu observer le rôle de facteurs tels que le sexe féminin ; le vécu d’expériences traumatiques, notamment des traumatismes interpersonnels particulièrement destructeurs pour les victimes, leurs liens avec autrui et leur système de croyances ; ainsi que l’impact des évènements négatifs notamment liés aux pertes et aux séparations de l’exil et à l’incertitude de l’asile. Un tel vécu interroge les capacités des individus à faire face et nous avons pu constater une vulnérabilité liée à un fonctionnement défensif faiblement adaptatif et à un style d’attachement interpersonnel insécure, auprès des sujets en détresse psychique. L’origine de ces aménagements intrapsychiques et interpersonnels n’est toutefois pas établie. Nos observations soulignent la nécessité d’accompagner les requérants d’asile afin d’instaurer, dans le cadre du travail psychothérapeutique, un espace favorisant l’élaboration mentale des traumatismes et le développement des facteurs de protection encourageant l’adaptation.

  • Titre traduit

    Psychopathology of asylum seekers throughout Europe : psychological vulnerability and protection factors


  • Résumé

    This research focuses on the psychopathology of asylum seekers in Slovakia, France and Norway, as well as on vulnerability and protection factors which may influence the development of certain disorders. We were able to shed light on the psychological fragility of 120 asylum seekers, by identifying the prevalence and high intensity of post-traumatic stress disorder, depression and anxiety, as well as major comorbidity. Basing our work on the notions of vulnerability and resilience, we identified psychological vulnerability resulting from the interaction of various factors that illustrate the dynamic within the subject-environment relation. We were able to observe the role of such factors as the female sex; a history of traumatic experiences, especially interpersonal traumas that are particularly destructive to their victims, their links with others and their belief system; and the impact of negative events, especially those concerning loss, separation due to exile and the uncertainty of asylum. Such experiences challenge the individual's ability to face events, and we were able to notice, in subjects with psychological distress, a certain vulnerability linked to the weak adaptability of defensive functioning and to a kind of insecure interpersonal attachment style. However, the origin of such inner psychological and interpersonal developments has not been established as of yet. Our observations underline the necessity to assist asylum seekers, in order to establish, within the framework of psychotherapeutic work, a space to encourage the mental elaboration of traumas and the development of protection factors fostering adaptive abilities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([590] f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 474-529

Où se trouve cette thèse ?