Crises financières et gouvernance mondiale : intégration financière des économies émergentes et crises d'illiquidité : une analyse en termes de fragilité financière internationale

par Christine Sinapi

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Christian Descamps et de Ludovic Desmedt.

Soutenue en 2009

à Dijon .


  • Résumé

    Cette thèse propose une analyse des crises financières des économies émergentes en cherchant à expliquer le constat suivant : à la fin des années 1990, l'accélération de l'intégration financière internationale des économies émergentes a coïncidé avec une élévation de leur instabilité financière, qui prend la forme de crises de liquidité à caractère systémique incluant un retournement des flux de capitaux. Cette relation est étudiée à partir du concept de fragilité financière internationale, notion définie en référence à Minsky et renouvelée par les modèles de crise dits de « troisième génération ». L'intégration financière internationale recouvre deux notions : d'une part, l'intégration de facto, qui s'accompagne d'un afflux massif de capitaux internationaux vers les économies émergentes et la modification de leur composition au profit des flux de portefeuille et, d'autre part, l'intégration financière de jure qui renvoie à la mise en oeuvre de politiques de libéralisation financière. L'impact potentiel de ces deux éléments est étudié tour à tour. La première hypothèse examinée est que l'intégration de facto peut constituer une forme de fragilité financière internationale. Une telle fragilité apparaît alors comme une condition nécessaire au développement d'une crise de liquidité systémique et peut se révéler suffisante à en déclencher les mécanismes via un retournement des flux de capitaux endogène. La seconde hypothèse est que l'intégration de jure peut être à l'origine d'une forme de fragilité institutionnelle, dont l'effet est d'alimenter un processus de fragilisation financière. Le concept de « fragilité institutionnelle » est ici défini en référence aux derniers travaux de Minsky, dont une interprétation et extension sont proposées. Les mécanismes et résultats déduits de l’analyse théorique ainsi construite sont illustrés à partir des cas des crises d’illiquidité des économies émergentes financièrement intégrées à la fin des années 1990. En conclusion, les perspectives ouvertes par cette analyse, en termes de gouvernance financière internationale, sont évoquées ; elles ouvrent la voie à des recherches complémentaires.

  • Titre traduit

    Financial crisis and global governance : financial integration of emerging economies and liquidity crises : an analysis in terms of intarnational financial fragility


  • Résumé

    This dissertation offers an analysis of emerging economies financial crises. It aims to explain the following observation: at the end of the 1990’s, the development of international financial integration in emerging economies coincided with an increase of their financial instability, taking the form of systemic liquidity crises with sudden stops. The analysis of this relationship is inspired from Minsky’s financial fragility concept and from the so-called “third generation” crisis models. International financial integration includes two distinctive components: the first is the de facto financial integration (increase in transnational capital flows); the second is the de jure financial integration, which refers to financial liberalization policies. The potential effects of these two elements are examined successively. In emerging economies, de facto integration has been accompanied by an increase in international capital flows (capital surge) and an increase in the part of portfolio investments. The first hypothesis is that this may constitute a form of international financial fragility. In this context, such fragility appears as a necessary condition to a systemic liquidity crisis and may be sufficient to trigger liquidity problems including endogenous sudden stops. The second hypothesis is that de jure financial integration may be the source of an institutional fragility, the effect of which is to encourage the development of financial fragility and thus the risk of a crisis. The concept of institutional fragility is inspired from Minsky's latest researches, of which an interpretation and extension is proposed. The results from this theoretical analysis are illustrated by the cases of 1990’s emerging economies' crises. To conclude, some perspectives regarding international financial governance directly derive from this analysis, which should lead to further research.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(395 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 364-379, [293] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TEDIJON/2009/6
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.