Spatialisation de l'information

par Fabien Pfaender

Thèse de doctorat en Technologies cognitives, management de l'innovation et systèmes complexes

Sous la direction de Franck Ghitalla et de Charles Lenay.

Soutenue en 2009

à Compiègne .


  • Résumé

    L’objectif de ce travail est de proposer une sémiologie à même d’expliquer l’impact des présentations d’informations sur la cognition de façon à pouvoir ensuite les utiliser au mieux pour fouiller des données, synthétiser des informations et explorer des très grands jeux de données hétérogènes. Afin de comprendre comment les informations sont perçues et comment leurs présentations nous affectent et nous transforment, nous nous sommes placés dans une approche énactive où le monde de l’expérience vécue par le sujet se constitue dans le couplage entre l’organisme et son environnement et où la perception émerge du couplage entre ses actions et ses sensations. Nous avons alors proposé que les actions de lecture soient portées par des lignes pour former des gestes perceptifs. Ces gestes sont à la base de structures primaires qui composent toutes les présentations d’informations. Analysées en vertu des contraintes et libertés qu’elles offrent, tant du point de leur lecture globale que des variations locales liées à leur inscription, les structures peuvent ensuite se combiner pour créer des structures secondaires et l’on peut ainsi modéliser la perception et l’effet cognitif de toutes les spatialisations d’information. Cet appareil explicatif permet de proposer une méthode systématique qui met en œuvre les principes sémiologiques découvertes pour explorer des systèmes complexes et en produire des modèles en mettant à jour leur structure. Cette méthode et cette sémiologie ont été testées au sein d’un logiciel d’exploration du Web à base de spatialisations développé pour l’occasion.

  • Titre traduit

    Information spatialization


  • Résumé

    The goal of this work is to understand how information presentations affect cognition so as to use them efficiently to mine date, synthesize information and explorer large heterogeneous datasets. We chose an enactive approach as a conceptual framework to understand how informations are perceived and how the way they are presented affects and transform us. In enaction, the world as perceived by a subject is the result of a dynamic coupling between the organism and its environment. Perception itself emerges from the coupling between subject’s actions and its sensations. Following these principles, we proposed that lines are a perceptive support for actions of reading that lead to complex perceptive gestures. Those gestures are the basis of what we called primary structures which exist in every presentation of informations. The structures are analyzed in terms of constraints and liberties they offer both for global gesture support and for local gesture variations. The five structures identified are the list, the diagram, the array, the graph of nodes and edges and the map. Primary structures themselves can also be combined into secondary structures. Thus, knowing how primary and secondary structure are perceived, it becomes possible to understand perceptive and cognitive effect of all spatialization of informations. Finally, given the semiological principles we discovered, we were able to come up with a systematic and spatialization-based metho to explore complex systems and reveal their structure. The method and the semiology have been integrated and tested in a web exploration software we developed for the occasion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (213 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 190 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2009 PFA 1813
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.