Produire la santé, produire la sécurité : développer une culture collective de sécurité en radiothérapie

par Adelaïde Nascimento

Thèse de doctorat en Ergonomie

Sous la direction de Pierre Falzon.

Soutenue en 2009

à Paris, CNAM .


  • Résumé

    This thesis relates to the patient safety, more particularly in the field of the radiotherapy, medical speciality which uses ionizing rays for the treatment of cancers. The aim of this thesis is to bring elements of comprehension on the safety management in radiotherapy and to provide tracks of improvement of patient safety, through the development of the collective safety culture. Consequently, three empirical studies were led: initially, 14 individuals (radiation oncologist, medical physicists, dosimetrists and radiographers) analyzed situations of variation to the standard rules; in the second time, the activity of the radiographers was analyzed by systematic observations; finally, 14 medical physicists could, via individual allo-confrontations, to comment on the dosimetries carried out by their colleagues. This thesis leads to a vision of the total safety which articulates quality and safety - regulated or managed - where quality is dependent on safety. The results showed the lack of formal procedures relating to the patient safety and the existence of subcultures of safety specific to the professions and the hospitals; Moreover, the data indicate that total safety rests partly on the knowledge of the colleagues’ work. In a general way and in order to be able to ensure the total safety, i. E. The production of quality (health) in safety, it is necessary to grant to the organizations material and human resources as well as a place for the development of the collective and prescribed organization.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la sécurité des patients, plus particulièrement dans le domaine de la radiothérapie, spécialité médicale qui utilise des rayonnements ionisants pour le traitement des cancers. L’objectif de cette thèse est d’apporter des éléments de compréhension sur la gestion de la sécurité en radiothérapie et de fournir des pistes d’amélioration de la sécurité des patients, au travers du développement de la culture collective de sécurité. Pour ce faire, trois études empiriques ont été conduites : dans un premier temps, 14 sujets (médecins, physiciens médicaux, dosimétristes et manipulatrices) ont analysé des situations d’écart à la norme ; dans un second temps, l’activité des manipulatrices a été analysée au moyen d'observations in situ ; dans un dernier temps, 14 physiciens médicaux ont pu, via des allo-confrontations individuelles, commenter des dosimétries réalisées par leurs confrères. Cette thèse débouche sur une vision de la sécurité totale qui articule qualité et sécurité – réglées ou gérées – où la qualité est tributaire de la sécurité. Les résultats ont montré le manque de procédures formelles relatives à la sécurité des patients et l’existence de sous-cultures de sécurité propres aux professions et aux établissements ; En plus, les données indiquent que la sécurité totale repose en partie sur la connaissance du travail des collègues. De manière générale et de façon à pouvoir assurer la sécurité totale, c’est-à-dire la production de la qualité (santé) en sécurité, il faut accorder aux organisations des ressources matérielles et humaines ainsi qu’une place au développement du collectif et de l’organisation prescrite.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (224 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. [210]-224

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national d'étude du travail et d'orientation professionnelle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2009/NAS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.