La Toxicité des glucocorticoïdes

par Fatemeh Valamanesh

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Francine Béhar-Cohen et de Jean-François Zagury.

Soutenue en 2009

à Paris, CNAM .


  • Résumé

    Intravitreal injection of Kenacort Retard ® (Triamcinolone Acetonide (TA)) is widely used for the treatment of macular edema. Its anatomical efficiency is not always correlated to the functional improvement. The objective of my work was to look for potential retinal toxicity of glucocorticoïdes (GC). Intravitreal injection of clinical doses of TA induced histological lesions of the Retinal Pigmented Epithelium (RPE) and Retinal Müller Gliales cells (RMG), within one month. In vitro, a significant and dose dependent toxicity was induced by different GC formulations. The chemical properties of the GCs determine their toxicity; more hydrophobic compounds induce a more toxic effect. TA induces a non-apoptotic cell death through a mechanism related mainly to paraptosis for these two cell types. After intravitreal injection of Kenacort to the rat’s eye, we also observed a reduction of thickness of the choriocapillary and confirmed a significant rarefaction of this vascular network. TA induced direct retinal endothelial cells toxicity through caspase independent apoptotic pathways involving LEI/ L-DNase II and AIF. The expression of the VEGF induced by the specific RPE cells phagocytosis is not modified by TA suggesting that TA causes an indirect effect on the choriocapillary. Our results show that the GC induces cell death by non-classical pathways, explaining that although their toxicity is known, it was not evident to reveal it in different tissues. It is necessary to verify by specific methods the potential toxicity of TA used in clinical practice.

  • Titre traduit

    The Retinal toxicity of glucocorticoïdes


  • Résumé

    Le Kenacort Retard® (Triamcinolone Acetonide (TA)) est injecté dans le vitré pour traiter les œdèmes maculaires. Son efficacité anatomique est inconstamment corrélée à l‘amélioration fonctionnelle. L’objectif de mon travail a été de rechercher une toxicité rétinienne des glucocorticoïdes (GC). Chez le rat, l’injection intravitréenne de TA à des doses cliniques induit à un mois des lésions histologiques des cellules de l’épithélium pigmentaire (EPR) et des cellules gliales de Müller (RMG). In vitro, les GC induisent une réduction dose dépendante de la viabilité des cellules RMG et EPR, plus marquée pour les GC les plus hydrophobes. La TA induit une mort par paraptose des cellules EPR et RMG. Après injection de Kenacort chez le rat, nous avons également observé une réduction d'épaisseur de la choriocapillaire et confirmé une raréfaction significative de ce réseau vasculaire, par moulages. In vitro, la TA induit une apoptose caspase indépendante des cellules endothéliales rétiniennes via l’activation de la LEI/L-DNaseII. L’expression du VEGF induite par la phagocytose spécifique dans les cellules EPR n’est pas modifiée par la TA, suggérant que la TA exerce un effet indirect sur la choriocapillaire. Nos résultats montrent que les GC induisent la mort cellulaire par des voies non classiques expliquant que bien que leur toxicité soit connue, elle n’ait pas pu être mise en évidence dans de nombreux tissus. Il est nécessaire de vérifier par des méthodes spécifiques la toxicité potentielle de la TA utilisée en pratique clinique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (132 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 115-135

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Th A 666
  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th A 666 double
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.