Mesure de la pertinence des données comptables par le modèle de Feltham et Ohlson (1995) : cas de la France

par Mohamed Sellami

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Christian Hoarau.

Soutenue en 2009

à Paris, CNAM .


  • Résumé

    This thesis focuses on the relevance of accounting data measure’s of firms listed on the Paris Stock Exchange by using the Feltham and Ohlson (1995) model. We propose, in the first part, a classification of empirical studies that examine the relevance of accounting information measure’s. Then, we underline the theoretical and methodological limits associated to the results of these studies. In order to overcome some of these limits, we apply, at the second part, the theoretical framework of Feltham and Ohlson (1995). So, we test the linear information dynamics relation. It includes conditions related to the persistence of abnormal operating earnings, accounting conservatism, and the growth of operating assets. These conditions verified, we use regression methods to test the Feltham and Ohlson model over the period 1992–2001. The results show that accounting data are irrelevant measures. In the third part, we propose an extension of the Feltham and Ohlson model. It finds its theoretical foundation in the context of the economic approach of information. Firstly, we introduce the stochastic efficient frontier method. It generates an index of efficiency (relevance) per firm. Then, we conduct analysis by sector and market quotation. Finally, we find out the determinants of inefficiency (irrelevance) of accounting data

  • Titre traduit

    Relevance of accounting data measure's by using the Feltham and Ohlson (1995) model : the French case


  • Résumé

    Cette thèse s’intéresse à la mesure de la pertinence des données comptables des entreprises cotées sur la Bourse de Paris en utilisant le modèle de Feltham et Ohlson (1995). Nous proposons, dans une première partie, une classification des travaux empiriques portant sur la mesure de la pertinence des informations comptables et nous dégageons les limites théoriques et méthodologiques associées aux résultats desdits travaux. Pour pallier certaines de ces limites, nous appliquons, dans une deuxième partie, la démarche théorique de Feltham et Ohlson (1995). Pour ce faire, nous testons la relation linéaire de l’information dynamique,notamment, les conditions liées à la persistance des bénéfices anormaux d’exploitation, au comportement « prudent » des dirigeants et à la croissance des actifs d’exploitation. Celles-ci étant vérifiées, nous recourons aux méthodes de régression pour tester le modèle de Feltham et Ohlson entre 1992 et 2001. Les résultats révèlent que les données comptables sont des mesures peu pertinentes. A l’issue de ces résultats, nous proposons, dans une troisième partie, un complément du modèle de Feltham et Ohlson. Ce dernier trouve ses fondements théoriques dans le cadre de l’approche économique de l’information. Partant des apports de cette approche aux recherches en comptabilité, nous introduisons, tout d’abord, la méthode de la frontière efficiente stochastique. Celle-ci permet de générer un indice d’efficience (pertinence) par entreprise. Ensuite, nous menons des analyses par secteur d’activité et marché de cotation pour dégager les indices qui leurs sont afférents. Enfin, nous déterminons les variables de l'inefficience (non pertinence) des données comptables.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (376 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 295

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Th A 659
  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th A 659 double
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.