Modélisation moléculaire d'interfaces liquide-vapeur à haute pression et prédiction de la tension interfaciale

par Frédéric Biscay

Thèse de doctorat en Chimie - Physique

Sous la direction de Patrice Malfreyt.

Soutenue en 2009

à Clermont-Ferrand 2 .


  • Résumé

    Les projets tels que la réinjection des gaz acides nécessitent de maîtriser les propriétés interfaciales des systèmes impliqués. Cependant, celles-ci sont délicates à mesurer dans des conditions géologiques, si bien que l'on constate un déficit de données expérimentales de tension interfaciale pour de nombreux systèmes. La modélisation moléculaire est un outil efficace pour la prévision de ces propriétés à des températures et pressions élevées. Après une étude méthodologique sur les paramètres influençant le calcul de la tension superficielle dans le cas d'une simulation Monte-Carlo avec présence explicite de l'interface, nous nous sommes concentrés sur l'étude de l'interface liquide-vapeur d'hydrocarbures purs, mais aussi de mélanges binaires, pour lesquels nous avons respectivement reproduit la dépendance de la tension superficielle avec la température et la pression. La description moléculaire des interfaces et la composition des différentes phases ont également été étudiés

  • Titre traduit

    Molecular simulation of liquid-vapour interfaces at high pressure and prediction of the surface tension


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (174 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 163-173

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.