Contribution à l'évaluation de l'exposition aux spores fongiques et mycotoxines en milieu agricole : étude des ensilages de maïs

par Estelle Richard

Thèse de doctorat en Recherche clinique, innovation, technologie, santé publique

Sous la direction de Pierre Lebailly.

Soutenue en 2009

à Caen .

  • Titre traduit

    Contribution to the exposure assessment to airbone fungi and mycotoxins in agricultural environment : study of corn silage


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les mycotoxines sont des métabolites secondaires produits essentiellement par les genres Aspergillus, Penicillium et Fusarium et contaminant de nombreuses denrées alimentaires dont les céréales, leur principal vecteur. Leur toxicité particulière pourrait suggérer leur implication dans certains types de cancers observés en excès dans la population agricole. La manipulation de matrices végétales potentiellement contaminées telles que l’ensilage de maïs fait partie des activités quotidiennes en élevage. L’étude SILEXPO a donc été mise en place afin d’explorer la qualité sanitaire des ensilages de maïs et la contamination de l’air au cours de la manipulation de cette matrice ; ceci afin de contribuer à l’évaluation de l’exposition des agriculteurs aux spores fongiques et mycotoxines durant leurs activités d’élevage. Quatre espèces toxinogènes majeures (Aspergillus fumigatus, A. Parasiticus, Monascus ruber et Fusarium verticillioides) ainsi que du déoxynivalénol (jusqu’à 3,9 ppm) ont été mis en évidence de façon récurrente au sein de ces ensilages. La contamination de l’air était inférieure à 2. 106 cfu/m3 d’air avec une prédominance d’espèces du genre Aspergillus dont A. Fumigatus. De la gliotoxine a également été quantifiée dans trois exploitations (1 à 3,6 µg/m3 d’air). Aucune corrélation n’a pu être mise en évidence entre la mycoflore de l’ensilage et celle de l’air, ce qui suggère la contribution d’autres matrices végétales dans la composition des bioaérosols. Il paraît donc important d’élargir cette étude à d’autres tâches liées à l'élevage puis à d’autres activités connexes afin de déterminer les phases de travail les plus à risques en terme d’exposition.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (222 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 189-207

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 09 CAEN 4055
  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 321026/2009/55
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.