De la mémoire épisodique à la mémoire autobiographique : étude des mécanismes développementaux : [Thèse soutenue sur un ensemble de travaux]

par Laurence Picard

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Pascale Piolino et de Francis Eustache.


  • Résumé

    Cette thèse visait à mieux comprendre le développement des capacités mnésiques épisodiques, évaluées soit au travers d'une épreuve de laboratoire (ME), soit d'une épreuve de mémoire autobiographique (MEA). Nous souhaitions également préciser les mécanismes cognitifs sous-tendant leur évolution ainsi que les liens entre ces deux formes de mémoire. A ces fins, cinq études ont été conduites, basées sur l'administration d'épreuves originales à des enfants et adolescents sains, âgés de 4 à 16 ans, ainsi qu'à deux patients souffrant d'amnésie développementale. Ces travaux ont révélé que les capacités mnésiques s'améliorent au cours de l'enfance, quel que soit le mode d'évaluation (ME ou MEA). De plus, les résultats révèlent une hétérochronie développementale en fonction de la composante envisagée (information factuelle, contexte spatial, contexte temporel). En outre, le développement de ces deux formes de mémoire (ME, MEA) semble reposer en partie sur des processus communs, et dépendre de l'augmentation de l'efficience d'autres fonctions cognitives (fonctions exécutives notamment). La récupération de souvenirs épisodiques autobiographiques (MEA) apparaît comme une compétence très complexe, multi-déterminée ; le développement de ces capacités impliquerait en effet la ME, mais également les fonctions exécutives, le buffer épisodique et la mémoire sémantique, dans ses aspects généraux et personnels. Ces données soulignent la pertinence de modèles reconstructifs tels que celui développé par Conway dans une perspective développementale. Les compétences de plus en plus centrées sur le self émergeraient successivement, participant progressivement à la formation d’un sentiment d'identité et de continuité

  • Titre traduit

    Episodic to autobiographical memory : a developmental approach


  • Résumé

    This work aims at specifying the development of episodic memory (EM), assessed with laboratory-based paradigm (Lab-EM) or in an episodic autobiographical memory perspective (EAM). We also sought to investigate the underlying mechanisms behind this development and the relationships between these two types of memory. Ti this end, five studies were conducted. We administered new, ecologically valid tasks to normal developing participants aged 4-16 years and to two patients suffering developmental amnesia. Our results indicated that children displayed increasing EM abilities, whatever the way used to assessed it (Lab-EM or EAM). Besides, we demonstrated that each EM component has a distinct pattern of development (core content, spatial context, temporal context). Moreover, the development of Lab-EM and EAM seems to share a core set of processes, and be underlined by other developing cognitive abilities (executive functions notably). Retrieving EAMs appears as a very complex process, based on multiple factors; the age-related increase in EAM would benefit from EM development, but also executive functions, episodic buffer abilities and semantic memory’s enrichments, either from general semantic or personal semantic knowledge. The current results support in a developmental perspective a reconstructive approach, as the one developed by Conway. In sum, more and more self-centered processes seems to gradually develop throughout childhood, supporting progressively the sense of identity and continuity

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (318 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 245-277. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2009 PICARD B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.