Approche managériale, dynamique et sociométrique de Réseaux de Développement Technologique (RDT) en France : le cas des régions Bretagne, Pays de Loire et Poitou-Charentes

par Marjorie Renaud

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Eric Allix-Desfautaux.

Soutenue en 2009

à Caen , dans le cadre de École doctorale économie-gestion Normandie (Caen) , en partenariat avec Normandie innovation marché entreprise consommation (laboratoire) .


  • Résumé

    L'attractivité territoriale est aujourd’hui un enjeu décisif pour les vingt-deux régions françaises, qui semblent prendre toute leur importance dans un environnement économique mondialisé et mouvant. Les Réseaux de Développement Technologique (RDT) œuvrent à faire travailler ensemble structures publiques et parapubliques, accompagnant les entreprises locales dans leurs projets d'innovation. Par le recours à la théorie des réseaux sociaux et à la notion de capital social collectif, l'approche interactionnelle a pour objectif de mieux comprendre le fonctionnement de ces réseaux territorialisés, créés assez récemment dans le domaine public. Ce travail de recherche observe et analyse la complémentarité entre liens forts et liens faibles. A partir de l'hypothèse d’une configuration relationnelle éventuelle à privilégier, il semble possible de fournir une base d'observation quant à l'animation de ces réseaux territorialisés. L'intérêt de cette recherche est donc de montrer dans quelle mesure la théorie des réseaux sociaux peut être appliquée et apporter à l'étude de ces réseaux. Au sens managérial, l'intérêt est de montrer l'apport opérationnel du sociogramme, en tant qu'outil d'aide à la décision et à l'action. Afin de tester les propositions issues des développements théoriques, le dispositif méthodologique consiste en une étude de trois monographies relatives au RDT Bretagne, Pays de Loire et Poitou-Charentes, par le recours à l'analyse sociométrique. Celle-ci nous permet d'appréhender les réseaux territorialisés sous une approche dynamique (« effet réseau », évolution des réseaux) et une approche dite « statique » (liens forts / liens faibles, « généralistes » / « spécialistes », éventuels impacts sur les résultats économiques régionaux). Il ressort de cette recherche le rôle prépondérant de certains acteurs dans la création d’un maillage départemental et régional. Il en ressort également diverses trajectoires de développement.

  • Titre traduit

    Managerial, dynamic and sociometric approach of technological development Network 5TDN) in France : the case of the region of Britanny, Pays de Loire and Poitou-Charentes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (496 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 450-462. Index. Annexes

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Pierre Sineux (Droit-Lettres).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN D 2009 RENAUD B
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Institut d’Administration des Entreprises - École de Management de Normandie. Médiathèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH - 2009, RENA

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1061-2009-8
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.