Essai en théorie du choix social : pouvoir, paradoxes et règles de vote

par Rahhal Lahrach

Thèse de doctorat en Sciences économiques générales

Sous la direction de Vincent Merlin et de Abderrahmane Ziad.

Soutenue en 2009

à Caen .

  • Titre traduit

    Essays in Social Choice Theory : power, paradoxes and voting Rules


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse analyse deux types de modes de décision. Dans un premier temps, nous étudions la prise de décision au sein du protocole de Kyoto en appliquant la théorie des jeux et notamment les indices de pouvoir. Nous évaluons le pouvoir décisionnel des Parties du protocole tout en mettant en parallèle différents scénarios. Dans un second temps, la recherche concerne un mode de décision local. Les élections cantonales françaises illustrent les difficultés d’une représentation juste des citoyens du fait du conflit qui peut exister entre le vote direct et le vote indirect. Nous mobilisons pour l'étude de ce problème les outils de la théorie du choix social. Après avoir repérer les départements pour lesquels le phénomène de la majorité inversée surgit et détermié sa fréquence empirique, nous procédons à une comparaison avec les résultats théoriques. Nous essayons par la suite de déterminer les causes du paradoxe du référendum dans les élections cantonales. Enfin, nous évaluons divers modes de scrutin possible pour ces élections

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (433 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 408-432

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN D 2009 LAHRACH B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.