Les différences liées au sexe en terme de métabolisme énergétique déterminent-elles la stratégie migratoire de l’anguille européenne (Anguilla anguilla L. )

par Delphine Scaion

Thèse de doctorat en Sciences de la vie. Physiologie

Sous la direction de Philippe Sebert.

Soutenue en 2009

à Brest .


  • Résumé

    Chez l’anguille européenne Anguilla anguilla, la migration de reproduction représente une juxtaposition (interaction) de plusieurs conditions extrêmes : température, salinité (passage eau douce à eau de mer), jeûne (alimentation en rivière, jeûne pendant la migration) et enfin pression (la migration se faisant en profondeur). La dépense énergétique liée à la migration est très importante (nage, développement des gonades, production des gamètes) et laisse peu de marge pour des activités physiologiques supplémentaires dans le cadre d’un budget énergétique restreint aux réserves de l’animal, la migration s’effectuant à jeun. Si les effets spécifiques d’une augmentation de pression hydrostatique et d’une diminution de température sur le métabolisme aérobie sont connus (facteurs environnementaux mais aussi thermodynamiques), l’interaction existante entre ces deux facteurs l’est beaucoup moins. Les résultats déjà acquis montrent que l’anguille argentée migrante est peu sensible aux effets de la pression car déjà pré-adaptée (en particulier en termes de fluidité membranaire). Cependant, lorsque les effets de l’interaction pression/température sont évalués, les résultats diffèrent selon le sexe de l’animal en effet les anguilles mâles et femelles présentent des réactions opposées face aux nouvelles contraintes imposées par le nouvel environnement. Mâles et femelles opteraient pour des stratégies migratoires différentes privilégiant les eaux plutôt froides et en profondeur pour les anguilles mâles et les eaux plus chaudes et peu profondes pour les anguilles femelles, ce qui induit les mêmes effets, à savoir l’optimisation du métabolisme aérobie. Enfin, cette optimisation des réserves énergétiques est également observée lorsque l’activité de nage est réalisée en profondeur, ce qui représente une remarquable adaptation permettant aux anguilles argentées migrantes de nager plus longtemps.

  • Titre traduit

    Do the gender differences in terms of energy metabolism, determine the migration strategy of the European eel (Anguilla anguilla L. )?


  • Résumé

    For the European eel Anguilla anguilla migration for reproduction is a combination (interaction) of several conditions: temperature, salinity (from freshwater to seawater), fasting (feeding in the river, fasting during migration) and pressure (migration at depth). Energy expenditure related to migration is very important (swimming, gonad development, production of gametes) leaving little margin for additional physiological activities due to an energy budget limited to the fat stores of the animal, migration being realised without feeding. If the specific effects of an increase in hydrostatic pressure and a decrease in temperature on the aerobic metabolism are known (environmental and thermodynamical factors), this is not the case concerning the interaction between these two factors. The results already obtained show that the silver eel migration is insensitive to the effects of pressure because it is pre-adapted (particularly in terms of membrane fluidity). However when the effects of the interaction of pressure and temperature are evaluated, the results differ depending on the sex. In fact, the male and female eels have opposite reactions to the new constraints imposed in their new environment. Males and females use different migratory strategies focusing on rather cold and deep water for male eels and in shallow and warm water for female eels in order to optimize the aerobic metabolism. Lastly, the optimization of energy is also observed when the swimming activity is performed in depth, which represents a remarkable adaptation allowing migrant silver eels to swim longer.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XII-187 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 111-139

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation Section Droit-Sciences-STAPS.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRE2009/43
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 7721
  • Bibliothèque : Bibliothèque La Pérouse - Centre de documentation sur la mer.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : E251-3-SCA-D
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.