Développement de méthodes de quantification moléculaire de bactéries lactiques et de leur activité : application au suivi de Lactobacillus fermentum et Streptococcus thermophilus dans une matrice fromagère modèle

par Anne-Sophie Le Dizes

Thèse de doctorat en Microbiologie

Sous la direction de Ivan Leguérinel.

Soutenue en 2009

à Brest .


  • Résumé

    Afin de garantir la sécurité sanitaire, mais aussi de préserver la biodiversité des écosystèmes microbiens de fermentation et d’affinage, différentes stratégies sont aujourd’hui investiguées. Il s’agit autant de décrire les espèces en présence et d’évaluer leur dynamique, que de prévoir leur croissance ou décroissance selon les conditions de fabrication ou de conservation des aliment. Cette étude a pour objectif de définir une méthode de quantification culture indépendante, complémentaire à la microbiologie classique. Elle se base sur une extraction d’ADN et la réalisation d’une gamme étalon permettant de quantifier les microorganismes culture indépendant présents. Le bilan de cette étude met en évidence des quantifications moléculaires proches des données microbiologiques. Une fois cette quantification mise en place, le second point de l’étude vise à mettre en place une technique « culture-indépendante » ayant pour but d’évaluer l’activité réelle des flores au sein des produits laitiers ces expérimentations permettent d’appréhender l’intérêt de la technique pour des études plus poussées des comportements microbiens.

  • Titre traduit

    Development of molecular methods of quantification of lactic bacteria and their activity : application in the follow-up of Lactobacillus fermentum and Streptococcus thermophilus in a matrix cheese maker


  • Résumé

    In order to guarantee the public health, but also to preserve the biodiversity of the microbial ecosystems of fermentation and refining, various strategies are today creating. It is a question as much of describing the involved species and of evaluating their dynamics, to envisage their growth or decrease according to the conditions of manufacture or conservation of food. This study aims to define a method of quantification culture independent, complementary to traditional microbiology. It is based on a DNA extraction and the realization of a range standard making it possible to quantify the micro-organisms culture independent present. The assessment of this study highlights molecular quantifications close to the microbiological data. Once this quantification installation, the second point of the study aims at setting up an “independent culture” technique having for goal to evaluate the real activity of the flora within the dairy products: these experiments make it possible to apprehend the interest of the technique for more pushed studies of the microbial behaviors.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (200 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 175-200

Où se trouve cette thèse ?