Brest, de la ville militaire à la métropole occidentale de la Bretagne : constructions politiques de territoires et productions identitaires

par Nicolas Le Roy

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Philippe Lacombe.

Soutenue en 2009

à Brest , en partenariat avec Centre de recherche bretonne et celtique (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette thèse concerne les recompositions des identités territoriales. Elle met en relation les changements intervenus, depuis les années 1970, dans les politiques d’aménagement du territoire en France - rattachées au processus de rationalisation économique - et la stratégie de développement économique et spatial de l’agglomération de Brest. Dans la perspective de la construction politique de territoires, elle s’attache plus précisément, à partir des récits identitaires des acteurs territoriaux de la communauté urbaine brestoise, à l’analyse de la production identitaire liée à une nouvelle structuration territoriale volontaire : la métropole. Ces acteurs travaillent à mettre en mots l’histoire collective brestoise. L’examen de leur discours révèle qu’il témoigne et participe de transformations de l’identité: les formes d’identification antérieures des individus à Brest ont perdu de leur légitimité quand de nouvelles formes ne sont ni complètement fondées ni reconnues.

  • Titre traduit

    Brest, from military town to Brittany’s occidental metropolis : political constructions of territories and identity productions


  • Résumé

    The aim of this thesis is the study of the reconstruction of territorial identities. It correlates the changes occurring, since the seventies, in territorial planning policies in France - associated with the economic rationalization process- and the spatial and economic development strategy of Brest’s conurbation. Through the perspective of a political construction of territories the focus of the thesis, based on narratives related to identity from various territorial actors, is on the analysis of identity production related to a new, voluntary territorial structuring: the metropolis. Those actors are dedicated to illustrating, in words, the collective history of Brest. A thorough examination of their narratives shows that it advocates and participates in the transformations of participants’ identity: individuals’ previous forms of identification to Brest have lost their legitimacy as new forms are neither entirely established nor recognized.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (372 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 319-327

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation. Section lettres et sciences sociales.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRX2009/23
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Bib. Durkheim / 307.76 ECO
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.