La présence barbare au Palais de l'Empereur romain (284-518) : immigrations et intégrations barbares dans les hautes sphères de l'Empire romain tardif

par Frédéric Youinou

Thèse de doctorat en Histoire antique

Sous la direction de Bertrand Lançon et de Gérard Moitrieux.

Soutenue en 2009

à Brest , en partenariat avec Centre de recherche bretonne et celtique (laboratoire) .


  • Résumé

    L’Empire romain tardif des IIIe-VIe siècles connaît une forte immigration barbare, y compris au sein du Palais Sacré. Cette immigration s’accompagne d’une forme d’intégration qui varie au fil du temps: une «romanisation» désirée mais partielle de la fin du IIIe à la fin du IVe siècle : une «romanisation» totale mais rendue ambiguë par la concurrence d’un Christianisme divers au sein du monde antique, de la fin du IVe au milieu du siècle; une «romanisation» passée au second plan derrière un modèle intégrateur chrétien, du milieu du Ve au début du VIe siècle.

  • Titre traduit

    ˜The œBarbarian presence at the Sacrarum Palatium from Diocletian to Anastasius (284-518)


  • Résumé

    From the 3rd to the century, the Late Roman Empire faced a massive Barbarian immigration movement, even within the Sacrum Palatinum. That immigration wave brought with it a form of integration wbich evolved throughout time: a “Romanization” that was wanted but still remained partial and incomplete from the late 3rd century until the late 4th century; then from the late 4th century until the mid 5th century a full Romanization took place which was made ambiguous by the competition with Ancient Christianism; and finally a Romanization, regarded as a secondary matter because of the Christian integration pattern, occurred from the mid 5th to the early 6th century.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (704 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 640-680. Index

Où se trouve cette thèse ?