Proust et la Bible, écriture et création

par Maria Cherly

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Pierre-Jean Dufief.

Soutenue en 2009

à Brest .


  • Résumé

    Cette thèse se veut une étude exhaustive du sujet et tient compte de l’ensemble de la production de l’auteur. La première partie explore la Bible comme un héritage religieux, historique, politique, littéraire, esthétique et architectural, la seconde les écrits de et sur Ruskin. Les deux dernières parties s’intéressent à l’aspect rhétorique et symbolique de la Bible chez Proust. L’écrivain détourne les formules bibliques, pastiche le style prophétique, évangélique, réécrit la Bible à l’encre de l’inversion. L’imagerie (lieux, personnages, rites, Révélation, Livre) offre un système de parallélismes et d’oppositions mettant en jeu les thèmes de la sexualité, de la jalousie, de la mère, de la judéité, de la création artistique, de la mémoire. Pour ce travail un fil conducteur, l’aveu de Proust à un ami en 1917 « [. . . ] j’ai toujours certaines préférences ataviques pour l’Ancien malgré la beauté du Nouveau Testament ».

  • Titre traduit

    Proust and the Bible, scripture and creation


  • Résumé

    Our P. H. D. Aims to be an exhaustive study of the subject and takes to account the main production of the author. The first part considers the Bible as a cultural, religious, historical, political, esthetical, and architectural heritage, the second part the writtings of and on Ruskin. Indeed, the Bible has played an essentiel role in their relation. The two last parts explore the rhetorical and symbolical aspects of the question. The writer distorts the biblical expressions, pastiches the prophetic, evangelical style, rewrites the Bible in the light of homosexuality. The imagery (places, characters, rites, Revelation, Book) is structured by a system of parallelisms and oppositions which involves the themes of sexuality, jealousy, judeity, memory and creation. For the whole study, one Ariadne’s clew: Proust’s confession to a friend in 1917 «[. . . ] j’ai toujours certaines préférences ataviques pour l’Ancien malgré la beauté du Nouveau Testament ».

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (559 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 534-544. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation. Section lettres et sciences sociales.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRX2009/9A-B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.