Une nature pour mémoire : la réserve de paysages bibliques de Neot Kedumim en Israël

par Sylvie Friedman

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Sergio Dalla Bernardina.

Soutenue en 2009

à Brest , en partenariat avec Centre de recherche bretonne et celtique (laboratoire) .


  • Résumé

    A travers la reconstruction d’un espace mémoriel, la réserve de paysages bibliques de Neot Kedumim articule les plantes et les paysages de façon a les relier aux valeurs culturelles et sociales juives. Le projet initial individuel de création de la réserve, calqué sur les idéaux sionistes et le contexte national de création de l’État d’Israèl, s’est trouvé amené à développer ces dernières années, en direction d’un public diasporique en manque d’investissement identitaire, une vocation à la fois touristique et mémorielle, conjuguant activités de plantation et expérimentations d’une scène naturelle comme produite de l’histoire et des textes traditionnels. Cette traversée des représentations de la nature dans la culture juive est suivie d’un décryptage des usages sociaux du cheminement sur des circuits à thèmes, des pratiques textuelles récurrentes des citations qui les accompagnent, enfin de l’utilisation particulière de la commémoration comme outil de réappropriation d’une mémoire et d’un territoire.

  • Titre traduit

    Nature for memory : the Biblical landscape reserve of Neot Kedumim in Israel


  • Résumé

    Through the reconstruction of a memorial space, the Biblical Landscape Reserve of Neot Kedumim articulates plants and landscapes in order to link them to the cultural and social jewish values. The initial project of creation of the Reserve, modeled on the sionist ideals and the national context of the creation of the State of lsrael, was finally induced to develop these last years, towards a public issued from diaspora and lacking identity investment, a touristic and memory calling combining planting activities and experimenting a natural scene as a product from history and traditional texts. This crossing of the representations of nature in the jewish culture is followed by a deciphering of the social uses of hiking on thematic trails and of recurrent textual practices associated with, at last of the specific use of commemoration as a relevant tool for reappropriation of memory and territory.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (360 f.-[1] f. de pl. dépl.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 336-340. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation. Section lettres et sciences sociales.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRX2009/7
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.