La fonction de prêteur en dernier ressort à la Banque des Etats de l'Afrique Centrale (BEAC)

par Aimé Claude Mouloundou Boumba

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Bertrand Blancheton.

Soutenue en 2009

à Bordeaux 4 .


  • Résumé

    La notion de PDR apparaît dans la littérature économique à partir de 1797 en Angleterre avec Baring pour qualifier les injections de liquidité de la Banque d'Angleterre auprès des banques en difficulté durant le 18è siècle. Les analyses de Thornton (1802) et de Bagehot (1873) complètent celles de Baring et contituent dès la fin du 19è siècle le modèle classique du PDR. Longtemps contestée, cette fonction a fini par être reconnue. Peu d'études ont été consacrées au rôle de PDR joué par la BEAC dans la régulation des crises bancaires connues par les banques de sa zone monétaire au cours du dernier quart du 20è siècle. L'étude s'appuie sur la crise bancaire des décennies 1980 et 1990, qui a conduit la BEAC à expérimenter sa fonction de PDR. Nous soutenons que ces banques ont eu des problèmes de solvabilité dus à la montée du risque de défaut de l'emprunteur qui a occasionné une accumulation d'importantes créances compromises, sans oublier la défaillance des contrôles internes des banques et du dispositif prudentiel communautaire. Ainsi, la BEAC a organisé une injection de liquidité en ignorant les principes qui encadrent la fonction de PDR définis par la doctrine classique. Elle a donc joue un rôle non de PDR stricto sensu, mais de "financier en dernier ressort", de "pourvoyeuse de fonds" des banques insolvables, engendrant l'aléa moral et l'inflation. Cette intervention est à classer dans le cadre de sa responsabilité plus générale de prévenir le risque systémiqque dans sa zone monétaire plutôt que de sa fonction de PDR. Cependant, la plupart des banques ont fait faillite, justifiant les lacunes de la politique monétaire et prudentielle de la CEMAC que l'étude se propose d'identifier et de corriger afin de les rendre moins vulnérables aux retournements conjoncturels et aux crises.

  • Titre traduit

    The function of lender of last resort in the Bank of Central African States (BCEA)


  • Résumé

    The concept of PDR appears in the economic literature from 1797 in England to qualify with Baring, injections of liquidity of the Bank Of England to banks in difficulty during the 18th century. The analysis of Thornton (1802) and Bagehot (1873) complement those of Baring and thus constitute right at the end of the 19th century the classical model of PDR. Long contested, this function has come be recognized. Our study is based on the crisis in the banking systems of the 1980s and 1990s, which led to their BEAC inject liquidity as PDR. The banks had solvency problems due to rising risk of default by the borrower who has caused a significant accumulation of compromised loans, and the failure of internal controls of banks and supervision of the community. Sought to rescue the banks, the BEAC has organized an injection of liquidity by role of lender of last resort strict sense, but of "financial last resort" or "provider of funds" of insolvent banks, resulted in the moral hazard and the inflation. This intervention is to be placed as part of its wider responsabilities to prevent systemic risk in its area rather than its monetary function of PDR. The most banks have gone bankrupt because the monetary and prudential policy of CEMAC is full of many problems that the study is to identify and correct for to make them less vulnerable to economic downturns and crisis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (356 f.)
  • Annexes : Bibliographie p. 305-319.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : BTT 550002%009-7
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : BTT 494009-1709
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.