Géopolitique et risques de marée noire en Europe

par Julien Gardaix

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jean-Noël Salomon.

Soutenue en 2009

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Les marées noires en Europe ont une visibilité particulière. Le déversement des hydrocarbures, spectaculaire et médiatisé, transforme les paysages d’une coloration brune. L’émotion est vive, les risques sont aujourd’hui intolérables. La situation européenne du début des années 2000 a été transformatrice : la mobilisation sociale a contraint les autorités politiques au changement. Pourtant les échanges pétroliers sont essentiels, ils constituent une des parts « invisibles » des usages des océans. Toutes les attentions se concentrent vers ces espaces, car ils permettent la majorité des flux d’hydrocarbures et sont devenus des vecteurs indispensables à la mondialisation économique. Dans cette trame, le transport maritime pétrolier a subi une sédimentation historique originale. Le monde pétrolier s’est façonné par des à-coups transformateurs qui ont changé le mode de possession de la ressource. Plus qu’un banal accident de navigation, les catastrophes ont des causalités politiques et économiques sophistiquées. Cette évolution a des effets sur la structure du transport maritime pétrolier et sur la réalisation des risques de marée noire. Avec l’établissement de marchés, les acteurs financiers se sont insérés sur l’activité du transport, domaine volontairement délaissé par les firmes et les Etats pétroliers. L’abandon des flottes est issu de stratégies réfléchies. Les lois internationales et européennes tentent de limiter les effets négatifs d’une construction économique déséquilibrée. La spatialisation de ces phénomènes met en exergue la marginalisation du transport maritime et des risques de marée noire, malgré le recours généralisé aux espaces littoraux et maritimes.

  • Titre traduit

    Geopolitics and oil spills risks in Europe


  • Résumé

    Oil spills in Europe have a particular visibility. Hydrocarbons pollution, spectacular and publicized, modifies the landscape in a brown color. Emotions are high and risks are nowadays unbearable. The European situation in the early 2000s provoked changes: social mobilization has forced political authorities to deal with these problems. Still, oil trades are essentials, they are one of the many “invisible” uses of oceans. All attention is concentrated to these areas because they provide most of hydrocarbon streams and became the way to expand economic globalization. In this network, the oil shipping has undergone an original and historical sedimentation. The oil industry was shaped by multiple shocks that changed the ownership of the resource. More than a banal ship accident, disasters have sophisticated political and economic causalities. This evolution affects the structure of oil shipping and the oil spills risks. With the establishment of markets, financial actors are inserted on the activity of shipping, a sector voluntarily abandoned by companies and oil states. The rejection of the fleet is the result of deliberate strategies. The international and European laws attempt to limit the negative effects of an unbalanced economic construction. The spatialization of these phenomenons highlights the marginalization of shipping and oil spills risks, despite the widespread use of coastal and marine areas.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (532 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 504-522

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3550
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.